Égalité des chances

partager cette page

CP dédoublés pour 100% de réussite

Le Président de la République a fait le choix de combattre la difficulté scolaire dès les premières années de l'école et en soutenant les élèves les plus fragiles. Cela se traduit par le dédoublement des classes de CP et de CE1 dans l'éducation prioritaire.

Pourquoi dédoubler les classes de CP en REP+ ?

Il faut agir à la racine pour combattre la difficulté scolaire, c'est-à-dire dès les premières années des apprentissages fondamentaux (CP et CE1). À la rentrée 2017, le choix est de concentrer l'effort là où c'est le plus nécessaire : dans les classes de CP des REP+. L'objectif global dans lequel s'inscrit cette mesure est "100% de réussite en CP" : garantir, pour chaque élève, l'acquisition des savoirs fondamentaux - lire, écrire, compter, respecter autrui. À la rentrée 2018, les classes de CP en REP et de CE1 en REP+ et REP seront également dédoublées. C'est la mesure la plus importante prise en faveur de l'éducation prioritaire depuis la création des Zep en 1981.

Combien de classes sont-elles concernées ?

Près de 2 500 classes sont dédoublées. Un peu plus de 2 500 postes sont redéployés.

Comment mettre en place cette mesure dès cette rentrée ?

L'objectif est de dédoubler les CP en REP+, dès le mois de septembre :

  • Là où les locaux le permettent les classes de CP sont dédoublées (86% des cas).
  • Là où les locaux ne le permettent pas, deux enseignants interviennent, en petits groupes, dans la même salle de classe (14% des cas).

Tous ces élèves bénéficient d’un taux d’encadrement inédit : un professeur pour 12 élèves environ.

Quel est le calendrier du dédoublement des classes de CP et CE1 en REP et REP+ ?

Calendrier dédoublement des classes de CP et CE1

Que va devenir le dispositif "Plus de maîtres que de classes" ?

Le dédoublement des classes de CP en REP+ ne signifie pas la suppression du dispositif "Plus de maîtres que de classes". Hors REP+, ce dispositif va être recentré sur les niveaux CP/CE1 pour lesquels il a été créé. Les deux dispositifs seront évalués durant l'année scolaire 2017-2018.

L'enjeu majeur c'est la qualité de la pédagogie déployée dans ces classes

La mise en place d’une pédagogie adaptée est nécessaire. Tous les professeurs concernés recevront une formation spécifique à ce nouveau contexte d’enseignement. Fin juin, un séminaire national réunissant les Inspecteurs de l'Éducation nationale impliqués a permis de poser les jalons d'une formation solide pour ces professeurs. Le ministère va mettre en place les outils permettant le partage des bonnes pratiques et faciliter les échanges entre professeurs, cadres de l’éducation nationale et chercheurs.

Est-ce que la science prouve l'efficacité de ce dispositif ?

Pour être réellement efficace, la réduction de la taille de classe doit être importante pour conduire à un nombre d'élèves bien inférieur à 20. Une étude de terrain incontestable réalisée par Pascal Bressoux et Laurent Lima, "La place de l'évaluation dans les politiques éducatives : le cas de la taille des classes à l'école primaire en France", montre que les effets du dédoublement sont massifs pour la réduction de la grande difficulté scolaire. Cette étude a été menée en conditions réelles et à grande échelle (100 classes de ZEP dédoublées et 100 classes témoin).

Ce dispositif a-t-il été tenté dans d'autres pays ? Avec quels résultats ?

Oui, cela a été testé ailleurs, avec des résultats très proches, ce qui est très encourageant. Il y a déjà longtemps aux Etats-Unis, avec une étude qui a fait date, le projet STAR (Student Teacher Achievement Ratio). Plus récemment au Danemark.


À consulter : l'éducation prioritaire dans l'académie de Lyon

partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir

Les DSDEN

Cartographie des DSDEN de l'académie