Électro-lettres de la DPS

partager cette page

Numéro 241



ÉLECTRO-LETTRE DE LA DPS

  

Direction Prospective et Statistiques

Rectorat de Lyon, 92, rue de Marseille,
69007 Lyon
04 72 80 64 32

Abonnez-vous à « Électro-lettre », la lettre d'information de la DPS

Vous pouvez aussi résilier  votre abonnement ou faire des commentaires.

Poursuite de la progression des effectifs en collège et lycée dans l’académie de Lyon à la rentrée 2017 DPS
Dans l’académie de Lyon, les effectifs de collège et de lycée général et technologique ont augmenté en 2017 de plus de 2%. Le taux de passage du collège vers le lycée général et technologique augmente légèrement, pendant que celui vers la voie professionnelle diminue. Celle-ci voit ses effectifs diminuer légèrement, notamment du fait de la baisse en CAP.
Mots-clés :     Lyon  - secondaire  - effectifs  - évolution   5 pages

Les effectifs de l’enseignement supérieur à la rentrée 2016 DPS
Dans l’académie de Lyon, le nombre d’étudiants à la rentrée 2016 a augmenté de 3,5%. Sur 10 ans, les effectifs de l’enseignement supérieur ont augmenté de près de 26%. Ce sont les écoles de commerce qui se sont le plus développées au cours de ces années ; en 2016, l’augmentation de leurs effectifs a dépassé les 7%. En STS, où les effectifs restent stables, la part des bacheliers professionnels baisse à nouveau de 1 point.
Mots-clés :     Lyon  - supérieur  - effectifs  - évolution   4 pages

Livret de l’enseignement supérieur : année 2016 – 2017 DPS
Sont présentés les effectifs de l’enseignement supérieur dans l’académie de Lyon, avec des zooms sur les universités et les formations post-baccalauréat. Des données sont aussi proposées concernant les diplômes et les nouveaux entrants en 1ère année de cursus licence.
Mots-clés :     Lyon  - supérieur  - effectifs  - diplômés  - licence   27 pages

Prévisions d'effectifs d'élèves du second degré pour les années 2018 à 2022 DEPP
Les effectifs d’élèves du second degré vont augmenter à chaque rentrée scolaire entre 2018 et 2022, avec une hausse plus marquée entre 2019 et 2021. L’augmentation sera forte en collège aux rentrées 2018 et 2019, et ne débutera qu’à partir de 2019 pour les lycées d’enseignement général et technologique, et 2021 pour les lycées professionnels.
Mots-clés :     secondaire  - prévisions  - effectifs   4 pages

Prévisions d'effectifs d'élèves du premier degré : la baisse des effectifs amorcée en 2017 devrait se poursuivre jusqu'en 2022 DEPP
Si, à la rentrée 2018, la baisse attendue des effectifs d’élèves au niveau national devrait concerner majoritairement le niveau préélémentaire, elle se répartira ensuite de manière identique sur les niveaux préélémentaire et élémentaire jusqu’à la rentrée 2022.
Mots-clés :     primaire  - prévisions  - effectifs   4 pages

Résultats définitifs de la session 2017 du baccalauréat : 79 % d'une génération est titulaire du baccalauréat DEPP
Le taux de réussite au baccalauréat atteint 87,9 % à la session 2017. Il baisse dans les trois voies, la diminution étant moins forte dans la voie technologique. Pour autant, la proportion de bacheliers dans une génération augmente très légèrement (+0,3 point). Lyon est une des académies où l’espérance d’obtenir le baccalauréat pour un élève de sixième est la plus élevée. Des données concernant l’unité facultative de mobilité sont aussi présentées.
Mots-clés :     secondaire  - baccalauréat  - réussite  - unité facultative de mobilité   4 pages

Cedre sciences collège 2013. Résultats et analyse de l'évaluation nationale des élèves en fin de troisième, en SVT et en physique-chimie DEPP
Ce dossier analyse les résultats observés en SVT (sciences de la vie et de la terre) et en physique-chimie dans le cadre des évaluations du Cedre 2014. Il apporte aussi des éclairages sur l’influence du milieu familial, ainsi que sur les attitudes et représentations des élèves vis-à-vis de la discipline. 
Mots-clés :     Cedre  - secondaire  - collège  - sciences  - SVT  - physique-chimie   92 pages

En 2016-2017, l'absentéisme touche en moyenne 4,9% des élèves du second degré public DEPP
De septembre 2016 à mai 2017, dans les établissements publics du second degré, 4,9% des élèves ont été absents de façon non justifiée quatre demi-journées ou plus par mois, en moyenne. Les absences non justifiées, qui représentent globalement une absence sur cinq jusqu’au mois d’avril, augmentent en proportion en mai (une absence sur trois). Dans 95% des départements, moins de 1% des élèves sont signalés pour leur absentéisme persistant.
Mots-clés :     secondaire  - absentéisme   4 pages

Les inégalités de genre au prisme des objectifs chiffrés de la stratégie européenne éducation et formation 2020 DEPP - Revue Éducation et formations - n° 96
Cet article compare, dans les États membres de l’Europe, le positionnement des filles et des garçons au regard de 4 objectifs chiffrés parmi les 7 qui ont été définis en 2009 par le programme Européen « Éducation et formation 2020 ». Ces 4 objectifs sont la lutte contre les sorties précoces, la réduction de la part d’élèves faiblement performants, le développement de l’enseignement supérieur et l’accès à l’emploi des diplômés.
Mots-clés :     Europe  - inégalités de genre   28 pages

Écarts de performances des élèves selon le sexe : que nous apprennent les évaluations de la DEPP ? DEPP - Revue Éducation et formations - n° 96
Cette synthèse montre que, depuis le début des années 2000, les écarts de compétences en français selon le sexe sont très marqués en faveur des filles dès l’école primaire et n’ont pas tendance à se réduire dans le secondaire. En revanche, les écarts en mathématiques, ainsi qu’en sciences expérimentales favorables aux garçons, ont tendance à se stabiliser au collège. Les écarts en langues vivantes et en histoire-géographie sont aussi abordés.
Mots-clés :     inégalités de genre - performances  - français  - mathématiques  - langues vivantes  - histoire-géographie   20 pages

Les nouvelles activités périscolaires : quelles différences entre filles et garçons ? DEPP - Revue Éducation et formations - n° 96
Cet article étudie les différences de perception des nouvelles activités périscolaires (NAP) selon le sexe des élèves. Les garçons perçoivent davantage les activités comme un lieu pour faire du sport ou pour jouer, et y développent une confiance en eux-mêmes. Les filles, quant à elles, perçoivent davantage les activités comme un lieu pour découvrir des activités nouvelles et apprendre de nouvelles choses. Elles y apprendraient plus que les garçons l’entraide et le partage.
Mots-clés :     inégalités de genre  - périscolaires  - NAP   20 pages

Genre et perception de la réussite en Guyane : cas d’un collège ouvert en 2000 DEPP - Revue Éducation et formations - n° 96
Au travers d’une enquête auprès des élèves d’un collège créé en 2000, dans une commune guyanaise isolée géographiquement, cet article s’intéresse aux perceptions de la réussite par des collégiens dont les parents ont été peu ou pas scolarisés. Pour ces élèves, la réussite passe majoritairement par l’obtention d’un diplôme et d’un emploi. C’est d’autant plus vrai pour les filles, qui y voient un moyen d’émancipation. Fonder une famille est une autre forme de réussite avancée par les jeunes, notamment par les garçons scolarisés.
Mots-clés :     inégalités de genre  - réussite  - perception   18 pages

Pourquoi les filles décrochent ? L’effet du genre sur l’expérience du décrochage scolaire DEPP - Revue Éducation et formations - n° 96
Cet article montre que, parmi les élèves en décrochage, les filles ont vécu leur scolarité dans un environnement social plus précaire que les garçons. Elles attribuent leur décrochage davantage à des problèmes personnels ou à une orientation subie. Pour les garçons, le souhait de gagner de l’argent et d’exercer une activité professionnelle sont des motifs fréquemment avancés. Ce plus fort rejet de l’école chez les garçons les conduit davantage à s’inscrire dans un parcours d’insertion professionnelle, alors que les filles vont plus fréquemment raccrocher en formation.
Mots-clés :     inégalités de genre  - décrochage    16 pages

L’évolution des inégalités de genre dans l’enseignement supérieur français entre 1998 et 2010. Une analyse de l’(in)efficacité des réformes politiques DEPP - Revue Éducation et formations - n° 96
Cet article montre que, malgré une baisse des inégalités de genre, l’accès aux filières prestigieuses et l’accès aux plus hauts diplômes (en particulier les diplômes d’ingénieur) restent inégalitaires. De plus, les inégalités d’accès aux filières « masculines » ont augmenté entre 1998 et 2010, certaines filières demeurant très sexuées.
Mots-clés :     inégalités de genre  - supérieur  - accès  - filières   20 pages

Égalité des sexes à l'école. Du flou politique aux confusions pédagogiques DEPP - Revue Éducation et formations - n° 96
S’appuyant sur des entretiens d’enseignantes et d’une conseillère pédagogique, cet article, consacré à la petite enfance, s’attache à analyser ce que fait l’égalité des sexes aux pratiques professionnelles enseignantes, et réciproquement, ce que révèlent ces pratiques des perceptions de l’égalité.
Mots-clés :     inégalités de genre  - enseignement  - pratiques  - maternelle  - CP    18 pages

Les contre-stéréotypes en éducation. Un outil en faveur de la promotion de l’égalité filles-garçons ? DEPP - Revue Éducation et formations - n° 96
Cet article vise à interroger le rapport des enseignants et des élèves d’élémentaire aux contre-stéréotypes de sexe présents dans les albums jeunesse. Les résultats de l’étude montrent, chez les enseignants, une absence de prise de conscience des questions d’égalité posées dans les albums, voire parfois des discours négatifs sur le personnage contre-stéréotypé. Chez les enfants, l’étude montre un rejet des illustrations contre-stéréotypées. Un questionnement de la formation enseignante initiale sur les notions de contre-stéréotypes de sexe paraît donc nécessaire.
Mots-clés :     inégalités de genre  - primaire  - stéréotypes  - enseignement  - enseignants   18 pages

À salaire égal, travail inégal ? Rémunération des femmes et des hommes enseignants en Europe DEPP - Revue Éducation et formations - n° 96
Les inégalités de salaire en Europe entre enseignants et enseignantes peuvent s’expliquer par des effets de structure (ancienneté dans le métier, temps de travail). Cependant, les déterminismes sociaux ne doivent pas être négligés, s’agissant notamment de l’accès des enseignantes aux responsabilités et aux avantages salariaux qu’elles produisent.
Mots-clés :     inégalités de genre  - Europe  - enseignants  - salaires    30 pages

Les enseignantes perçoivent 14% de moins que les enseignants. Analyse des écarts de salaire DEPP - Revue Éducation et formations - n° 96
En 2015, dans le secteur public, une enseignante titulaire perçoit en moyenne un salaire net inférieur de 14% à celui d’un enseignant. Ces inégalités de salaire résultent essentiellement de la répartition sexuée des enseignants dans le premier et le second degré. Le temps partiel y joue également un rôle important, ainsi que l’accès différencié des femmes et des hommes à des fonctions offrant des compléments de salaire.
Mots-clés :     inégalités de genre  - enseignants  - salaires    30 pages

Conditions d’exercice et bien-être au travail des enseignants. Quelles différences hommes-femmes ? DEPP - Revue Éducation et formations - n° 96
Cette étude montre, chez les enseignants hommes, une plus faible satisfaction globale vis-à-vis de leur expérience professionnelle et une appréciation moins positive de l'exercice du métier. Ils présentent aussi une tendance à la dépersonnalisation plus forte. En revanche, les femmes montrent une tendance plus grande à l'épuisement professionnel.
Mots-clés :     inégalités de genre  - enseignants  - bien-être  - qualité de vie au travail   18 pages
partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir

Les DSDEN

Cartographie des DSDEN de l'académie