Vie scolaire

partager cette page

Des hackathons organisés dans l'académie de Lyon pour lutter contre le harcèlement entre élèves
Lutte contre le harcèlement 2017  - Lutte contre les violences et les discriminations  - Vie scolaire  - 04/01/2019

Un premier hackathon a eu lieu dans la Loire le 13 décembre 2018 et deux autres sont programmés en janvier 2019 dans le Rhône et dans l’Ain avec l’aide et le soutien des Ateliers Canopé.

Ils rassemblent des lycéens ambassadeurs pour la lutte contre le harcèlement. Ces lycéens travaillent par équipe de 3 à 5 personnes pendant un temps limité pour faire émerger des idées innovantes sur la thématique.


Prévention et lutte contre le harcèlement

La prévention et la lutte contre le harcèlement entre élèves fait l’objet depuis 2011 d’une politique publique volontariste articulée autour de 4 grands axes qui structurent l’action publique :

-    Sensibiliser – Former – Informer – Prendre en charge

L’École doit être avant tout un lieu de la confiance, du respect d’autrui et du bien-être. Tous ces éléments constitutifs d’un climat scolaire serein doivent permettre à chacun des élèves de s’épanouir dans ses apprentissages et de développer le meilleur d’eux-mêmes.

La recherche montre que la prévention du harcèlement entre élèves nécessite une mobilisation globale au sein des établissements : tous les adultes doivent être sensibilisés et vigilants sur cette question, mais les élèves doivent également être impliqués, pour que la prévention soit efficace.

Des formateurs académiques

L’académie de Lyon mobilise depuis plusieurs années une équipe de formateurs à disposition des équipes d’établissement pour les accompagner dans la mise en place de plans de prévention de la violence intégrant un plan de prévention du harcèlement. Dans cette perspective, tous les collèges de l’académie, situés en éducation prioritaire, bénéficient cette année d’une formation à la prise en charge des victimes (selon l’approche de l’école de Palo Alto) et des auteurs (selon la méthode de la préoccupation partagée, appelée aussi méthode PIKAS).
En 2019, c’est près de 120 personnels pluriprofessionnels (CPE, enseignants, équipes médico-sociales) qui seront formés dans l’académie à ces techniques innovantes de prise en charge.

Des ambassadeurs lycéens

En 2018, une centaine de lycéens, volontaires pour devenir « ambassadeurs contre le harcèlement » accompagnés de 70 adultes référents, ont bénéficié d’une journée de formation académique co-animée par les élèves élus du CAVL et les référents académiques et départementaux « prévention et lutte contre le harcèlement ».
Un an après, les référents académiques contre le harcèlement ont souhaité favoriser, dans le cadre d’un évènement fort, la rencontre entre ces ambassadeurs lycéens lors de trois hackathons organisés avec l’aide et le soutien des Ateliers Canopé de la Loire, du Rhône et de l’Ain.

Qu’est-ce qu’un hackathon ?

À l’origine, un hackathon désigne un évènement réunissant des développeurs travaillant par équipe avec pour objectif de tester une idée et de produire un prototype. Un hackathon prend généralement la forme d’un concours chronométré où l’équipe gagnante est désignée par un jury.

Le mot hackathon est la contraction de « hack » et « marathon ». Hacker signifie « bricoler », « fouiner » dans le but d’identifier et résoudre une faille informatique. Le mot marathon est utilisé pour illustrer le fait, qu’en général, les participants travaillent sans relâche.

L’objectif d’un hackathon est donc d’inventer une solution innovante qui répond à un besoin non satisfait, en un temps record.

Ainsi, à partir d’un défi dont les participants prennent connaissance le jour J, les groupes, de 5 personnes environ, développent des coopérations constructives en mettant l’intelligence collective au service de la lutte contre le harcèlement.

Un 1er hackathon dans la Loire pour lutter contre le harcèlement scolaire

Le jeudi 13 décembre s’est déroulé un 1er hackathon aux ateliers Canopé de la Loire. 10 lycées de la Loire ont participé, soit une quarantaine d’élèves et d’adultes.

Pour créer de la cohésion entre les membres des équipes, la matinée a été consacrée au choix de leur nom, par chaque équipe, puis au travail de groupe pour répondre au défi. L’après-midi a ensuite été dédiée à la réalisation par groupe du teaser, illustrant ainsi la réflexion du matin.

Les travaux qui se sont déroulés dans un esprit bienveillant et empreint de bonne humeur, ont abouti à des productions riches qui pourront se décliner dans de futures actions des ambassadeurs.

Deux autres hackathons sont programmées :
-    Le mardi 15 janvier : 10 lycées du Rhône (une trentaine d’élèves et 12 adultes) seront accueillis à l’hôtel de région
-    Le jeudi 24 janvier : 5 lycées de l’Ain se retrouveront dans les locaux de Canopé Bourg-en-Bresse

Les actions conduites par l’académie de Lyon dans le cadre de la politique de prévention et de lutte contre le harcèlement scolaire :
•    Des interlocuteurs et des ressources mises à disposition des personnels et des familles
Actuellement les parents, les professionnels, les victimes et les auteurs de harcèlement qui souhaitent échanger sur une situation de harcèlement et être aider dans sa résolution, peuvent trouver des interlocuteurs :
-    Au sein de l’établissement : l’équipe de direction, l’équipe éducative et l’équipe médico-sociale : conseil, échange et réflexion commune pour rechercher un apaisement des relations et un mieux-être. Possibilité de s’appuyer sur les ressources internes de l’académie (référents harcèlement et formateurs accompagnateurs climat scolaire/harcèlement, dans le cadre d’une FIL)
-    Sur le site Non Au Harcèlement : ressources, conseils, capsules vidéo de spécialistes du harcèlement, outils de sensibilisation, guides pédagogiques.
-    Numéros verts : 3020 et ligne académique. Il arrive souvent que des parents ou des professionnels contactent les référents pour un échange, des conseils, un soutien, une orientation. Les équipes d’établissement et les référents « prévention et lutte contre le harcèlement » ont une connaissance du maillage territorial et des partenaires locaux.
-    De nombreuses ressources sont disponibles sur le site NAH. Ces ressources sont ouvertes aux élèves, aux parents et aux professionnels. Plusieurs de ces outils ont vocation à être utilisés pour conduire des actions de sensibilisation et de prévention : affiches, vidéos, guides thématiques, cahiers d’activité, plans de prévention.
            Consulter le site "Non au harcèlement"


•    Des évènements mobilisateurs
-    Les deux évènements nationaux (journée NAH et concours NAH) ont vocation à favoriser l’engagement de l’ensemble des acteurs (parents, associations, élèves, équipes éducatives). La journée NAH marque le lancement de la campagne en cours dont le point d’orgue est le clip lauréat du concours. Afin d’être diffusée sur grand écran et faire l’objet d’une communication auprès du grand public la vidéo lauréate est adaptée avec l’aide des équipes de M6. Les acteurs sont les élèves. L’objectif est bien de rendre visible la problématique du harcèlement sur l’espace public.
-    Le prix NAH est réalisé en partenariat avec la mutuelle la MAE, Google, Rose Carpet, le réseau Canopé et de nombreuses associations. Il est ouvert aux élèves de l’ensemble des établissements publics ou privés sous contrat, ainsi que les élèves de lycées agricoles, les élèves inscrits dans des structures de loisir ou d’animation, les enfants et les jeunes élus des collectivités.

•    La formation des lycéens et des collégiens
-    Le dispositif des ambassadeurs lycéens et celui des ambassadeurs collégiens visent à susciter l’engagement des jeunes dans la lutte et la prévention du harcèlement. Les lycéens ambassadeurs peuvent mener des actions de sensibilisation dans les écoles et collèges proches de leurs établissements.
-    Les élèves ambassadeurs sont formés par les élèves élus du CAVL et les adultes référents harcèlement lors d’une journée au sein du rectorat. De retour dans leurs établissements, ils construisent un plan d’actions, en s’appuyant sur les adultes référents qui facilitent la mise en œuvre de leurs projets.
-    Les semaines de l’engagement lycéen sont aussi l’occasion pour les élèves de se préparer à l’exercice de la citoyenneté, de rencontrer des associations partenaires de l’école, de dynamiser leur participation à la vie de leur établissement.

•    Un plan de formation « sentinelles contre le harcèlement » pour les agents des lycées
-    L’académie de Lyon est investie depuis plusieurs années dans la formation des adultes à la prise en compte des phénomènes de harcèlement. Elle accompagne cette année les équipes afin de créer dans chaque établissement des cellules harcèlement qui prendront en charge conjointement les victimes et les auteurs de harcèlement. La formation s’articule autour de la « méthode de la préoccupation partagée » pour la prise en charge des auteurs et l’approche de l’école de Palo Alto pour l’accompagnement des victimes.
-    L’académie de Lyon dispose depuis 5 d’une équipe de 50 formateurs accompagnateurs pluri catégoriels, spécifiquement dédiés à la prévention du harcèlement et l’amélioration du climat scolaire. A la demande des chefs d’établissement, ils accompagnent les équipes dans la mise en place de plans de prévention des violences.
-    En s’appuyant sur les compétences et l’expertise développées par les formateurs accompagnateurs sur le champ du harcèlement, des coopérations pourraient être construites avec la région, afin de former les agents des lycées.
-    Les évènements impulsés au niveau national bénéficient d’un rayonnement académique. Le concours NAH fait l’objet d’une première sélection dans le cadre d’un jury académique qui rassemble des représentants des parents et des élèves, des partenaires internes et externes dont un représentant de la région.


En savoir plus sur la lutte contre le harcèlement scolaire dans l’académie de Lyon

partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir

Les DSDEN

Cartographie des DSDEN de l'académie