Réussite pour tous

partager cette page

Rencontre des élèves et de l'équipe d'ULIS du collège du Tonkin
Réussite pour tous  - 03/12/2019

L’école inclusive est une grande priorité nationale. Il s’agit d’assurer à tous les élèves une scolarisation de qualité, de la maternelle au lycée, et de prendre en compte leurs singularités et leurs besoins éducatifs particuliers.

C’est au regard de cette ambition que doit se juger la mise en œuvre jusqu’en 2022 du grand service public de l’École inclusive qui s’inscrit dans un contexte de forte croissance du nombre d’élèves en situation de handicap dont ceux bénéficiant d’un accompagnement.

En France 361 500 élèves en situation de handicap, dans l’académie de Lyon 19 500 élèves dont 10 800 qui disposent d’une aide individuelle ou mutualisée.

La journée internationale des personnes handicapées a eu lieu le mardi 3 décembre 2019.

À cette occasion, l’académie est allée à la rencontre des équipes et des élèves du collège du Tonkin de Villeurbanne. Un établissement qui a fait de l’inclusion scolaire un axe majeur de son projet d’établissement.

Découvrez le parcours de Ouacila, Mickaël et Déhan ainsi que le témoignage de leur équipe pédagogique.

Portrait d’élèves

Ouacila, Mickaël et Déhan sont tous les trois inscrits au sein d’une classe ULIS collège du Tonkin, où ils suivent une scolarité adaptée qui permet leur épanouissement.

 ULIS : Unité localisée pour l’inclusion scolaire

Ouacila 14ans, en 4e
Après une année en 6e qui ne s’est pas très bien passée, Ouacila arrive au collège du Tonkin en classe de 5e au sein du dispositif ULIS TFA (Troubles Fonctionnels Auditifs). En 5e elle suivait cinq matières en ULIS, en 4e plus que trois. Le reste des matières elle les suit en inclusion dans sa classe de référence. Elle nous fait part de son premier ressenti, « le collège est bien, ici mes camarades me respectent », le handicap de Ouacila n’en est pas un aux yeux de ses camarades. Elle apprécie aussi l’accompagnement adapté dont elle bénéficie, à son rythme, auprès de Madame François, la coordinatrice.

Mickaël 15ans, en 3e

Mickaël a commencé à parler à l’âge de 8 ans. A son entrée en 6e, en ULIS, il parlait très peu.
Aujourd’hui il effectue 26h de cours en inclusion dans sa classe de référence et uniquement 4h en ULIS. A la demande de sa professeure, le cours de français n’est plus dispensé en ULIS pour Mickaël car il avait vraiment bien progressé.
Le dessin est une passion, il a dessiné une BD dans laquelle il est le personnage principal. Dans cette BD il a tout juste 19 ans et exerce au sein de la police nationale pour accomplir sa mission : « sauver la France. »
Sa grande difficulté est la relation avec les autres. Mais pour surmonter cela, Mickaël pratique le sport.
Il est également membre du conseil de vie collégienne (CVC) depuis la classe de 5e et participera cette année à chaque réunion le jeudi midi. Ce qu’il aime dans son engagement au CVC : avoir de nouvelles idées et les mettre en œuvre, réaliser des vidéos pour promouvoir le CVC.
L’année prochaine Mickaël envisage un bac pro systèmes électroniques numériques.

Déhan 15ans, en 3e
En 6e la scolarité était compliquée pour Déhan, il ne participera qu’à une heure de cours par semaine. Son arrivée au collège du Tonkin, en 5e n’a pas été facile au début mais aujourd’hui il suit quasiment l’intégralité des cours en classe de référence (uniquement trois matières en ULIS). Il peut compter sur un environnement bienveillant et des projets scolaires en faveur de l’école inclusive, tel que le voyage scolaire au ski de l’année dernière, qui reste son meilleur souvenir.
Déhan est en scolarité partagée, le matin au collège du Tonkin, l’après-midi dans un Institut Médico-Educatif (IME).
L’année prochaine il souhaite être à temps plein en IME afin de préparer son projet professionnel.


De gauche à droite, Ouacila, Mickaël et Déhan

Rencontre avec une équipe engagée et attentive

Aujourd’hui, le collège du Tonkin accueille environ 500 élèves, parmi lesquels :
-    des élèves allophones en UPE2A ;
-    des élèves atteints de troubles fonctionnels auditifs en ULIS ;
-    des élèves atteints de troubles envahissants du développement en ULIS.

UPE2A : Unité pédagogique pour élèves allophones arrivants


Il y a actuellement deux dispositifs ULIS au collège du Tonkin :
-    l’ULIS TFA (troubles fonctionnels auditifs) : 12 élèves
-    l’ULIS TSA (troubles du spectre autistique) qui fête ses 30ans cette année : 10 élèves maximum
Le jeune scolarisé en Ulis suit les cours dispensés dans la classe de référence (enseignement classique) correspondant au niveau de scolarité mentionné dans son PPS (projet personnalisé de scolarisation). Lorsque le besoin s’en fait sentir, l’élève peut suivre un enseignement adapté dispensé en petits groupes par l’enseignant spécialisé coordonnateur du dispositif. Mme François pour l’ULIS TFA et Mme Cachera pour l’ULIS TSA.

Les difficultés surmontées :

Au fil de ces dix dernières années, il a fallu tout d’abord faire évoluer progressivement les mentalités sur la place des élèves en situation de handicap au collège et faire face à un nombre insuffisant d’accompagnements d’élèves en situation de handicap (AESH).

Aujourd’hui ces difficultés font partie du passé. Chacun se sent concerné, enseignants, élèves, vie scolaires, pôle socio-médical et les autres personnels. Le nombre d’AESH a augmenté et correspond aux besoins de l’établissement.

Pourquoi cela fonctionne si bien ?

« Il n’y a pas vraiment de bonne méthode » selon Monsieur Mejias, le principal, « c’est un travail dans la durée avec une équipe stable ». En effet l’ensemble du corps enseignant et les autres personnels de l’établissement sont sensibilisés au handicap, à l’analyse et aux bonnes réactions face aux diverses situations, et cela afin que l’école inclusive soit l’affaire de chacun. A chaque pré-rentrée, une séance de sensibilisation a lieu pour les nouveaux enseignants.

Il y également une grande coopération d’une équipe de vie scolaire très attentive à l’encadrement des élèves sur les temps de la récréation et de la cantine.

La réussite de l’inclusion passe également par de nombreux échanges informels entre l’équipe coordinatrice et ses collègues. Particulièrement lors des « déjeuners pédagogiques », réunion mensuelle autour d’un thème précis (la relation AESH/profs, l’accueil des élèves allophones...) parfois en présence d’intervenants comme des psychologues, des orthophonistes, ERSH (Enseignant référent des élèves en situation de handicap) ...

Cette réussite est aussi le fruit du solide appui que représente le pôle médico-social et l’implication sans faille des AESH.

Il s’agit d’une « implication de toute une équipe impulsée par la direction » dit Madame Cachera

Aujourd’hui, les élèves d’ULIS se mélangent quotidiennement et naturellement avec les autres élèves de l’établissement. En effet, à Villeurbanne, toutes les écoles élémentaires possèdent un dispositif ULIS, ainsi à leur arrivée au collège chaque élève est déjà sensibilisé au handicap.

De plus un travail permanent est réalisé auprès des élèves ULIS au niveau de la dimension sociale, « on constate de gros progrès dans la sociabilité » remarque Monsieur Mejias. Les familles, rassurées de savoir leur enfant en milieu scolaire ordinaire, font régulièrement remonter les progrès de leur enfant.

L’après collège pour les élèves d’ULIS

Les élèves optent souvent pour une voie professionnelle, CAP ou bac pro, cela représente un niveau plus accessible que le bac général ou technologique. Les élèves de l’ULIS TFA s’orientent parfois vers un institut pour jeunes sourds afin d’y concevoir leur projet professionnel et d’intégrer plus tard un lycée.
En règle générale, tous les élèves d’ULIS du Tonkin trouvent une affectation dans une voie qui leur plait à l’issu de la 3e. Pour cela un travail important est fait en amont, dès la 4e, pour leur permettre d’effectuer des mini stages de découverte dans des entreprises et des établissements scolaires. Mini stages au cours desquels l’AESH est présent afin de mettre à l’aise les élèves, dans un milieu professionnel souvent appréhendé.


La semaine de l’école inclusive : un temps partagé pour sensibiliser

La semaine de l’école inclusive est un événement à destination des élèves. Lors de cette semaine, des activités diverses sont organisées comme par exemple : la diffusion de films, la mise en scène de pièces de théâtre, l’écoute de témoignage, l’organisation de sports adaptés et sensoriels, parfois en fauteuils roulants (prêtés par l’établissement Elie Vignal), des jeux de société (prêtés par la Maif) ...

Il y a aussi des temps de sensibilisation des élèves sur l’autisme et la surdité.

Cette année, rendez-vous à partir du 16 décembre 2019 pour la semaine de l’école inclusive au collège du Tonkin.


En savoir plus : École inclusive

partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir

Cartes

Région académique

Carte Auvergne-Rhône-Alpes clermont lyon grenoble

3 DSDEN de l'académie de Lyon

Cartographie des DSDEN de l'académie