Éducation à la citoyenneté

partager cette page

Mobilisation autour du préfet en faveur du SNU
Éducation à la citoyenneté  - 23/12/2019

Le 20 décembre a eu lieu le comité de pilotage du Service national universel dont l’objectif principal était de préparer l’accueil des jeunes au séjour de cohésion prévu en juin 2020.


Ce comité de pilotage du Service national universel présidé par Pascal Mailhos, Préfet de région, s'est aussi tenu en présence de Olivier Dugrip, le Recteur de région académique, Philippe Loiacono, Général Gouverneur militaire de Lyon, Isabelle Delaunay, directrice régionale de la jeunesse et de la cohésion sociale et les 12 directeurs académiques des services de l’éducation nationale.

L’objectif principal de cette journée était de préparer l’accueil des jeunes au séjour de cohésion prévu en juin 2020.

Au programme, l’élaboration de la feuille de route régionale, l’analyse du bilan de la phase d’expérimentation du SNU en 2019 et la logistique du prochain séjour de cohésion.


Qu’est-ce-que le SNU ?

La mise en place d’un Service national universel (SNU) est un engagement fort du président de la République. Ce dispositif vise à impliquer davantage la jeunesse française dans la vie de la Nation, de promouvoir la notion d’engagement et de favoriser un sentiment d’unité nationale autour de valeurs communes.


Concrètement, le SNU existe depuis juin 2019 et s’adresse aux jeunes, filles et garçons, âgés de 15 à 16 ans. Au départ dans 13 départements pilotes à destination des jeunes volontaires, le dispositif se généralise aujourd’hui.


Il s’agit, pour le jeune, de participer à un séjour de cohésion et ensuite de réaliser une mission d’intérêt général d’une durée de deux semaines.


Le SNU est un dispositif en faveur des valeurs de citoyenneté et dont les quatre principaux objectifs sont :
-    transmettre un socle républicain ;
-    renforcer la cohésion nationale ;
-    développer une culture de l’engagement ;
-    accompagner l’insertion sociale et professionnelle.

La première phase du SNU :

Il s’agit de la phase de cohésion : deux semaines dans une brigade de 200 jeunes, dans une autre région et durant l’année qui suit la classe de 3e. Cette phase est obligatoire.


Il s’agit de faire découvrir un autre territoire aux jeunes, d’apprendre la vie en communauté et de développer une culture de l’engagement.
Lors de cette phase, des modules collectifs seront proposés aux jeunes, telle qu’une initiation au Code de la route, une formation aux premiers secours, une sensibilisation au développement durable... Mais aussi des bilans personnels tels qu’un bilan de santé, une évaluation des apprentissages de la langue française et un point d’étape sur les compétences (notamment numériques). L’occasion de détecter d’éventuelles difficultés et d’orienter le jeune vers les dispositifs adaptés.


La seconde phase :

Il s’agit de la mission d’intérêt général obligatoire. Celle-ci peut se dérouler dans les domaines de la défense et de la sécurité nationale, de l’environnement et du développement durable, de la solidarité, santé, éducation, culture, sport, développement international, formation en vue d’un engagement volontaire, etc...


Cette mission est d’une durée de deux semaines en dehors du temps scolaire ou de 84 heures tout au long de l’année.


Une fois la mission terminée, la structure d’accueil remettra au jeune un certificat lors d’une cérémonie en préfecture.

L’engagement :

Chaque jeune, à l’issu de ces deux phases, aura la possibilité de s’engager volontairement pour une durée de 3 mois à 1 an sur des missions liées à la défense et la sécurité (engagement volontaire dans les armées, la police, la gendarmerie, les pompiers, la sécurité́ civile), à l'accompagnement des personnes, à la préservation du patrimoine ou de l'environnement ou encore au tutorat...


Pour en savoir plus sur le SNU

partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir

Cartes

Région académique

Carte Auvergne-Rhône-Alpes clermont lyon grenoble

3 DSDEN de l'académie de Lyon

Cartographie des DSDEN de l'académie