Éducation à la citoyenneté

partager cette page

Le Ministre de l'Éducation nationale et de la jeunesse, Jean-Michel Blanquer, était présent le 30 janvier à Lyon.
Éducation à la citoyenneté  - 31/01/2020


Plaque en mémoire des enfants juifs séquestrés



Une plaque en mémoire des enfants juifs séquestrés : s’appuyer sur l’histoire locale pour faire vivre le devoir de mémoire.


Le Ministre a assisté au dévoilement de la plaque en mémoire des 75 enfants juifs séquestrés à l’hôpital de l’Antiquaille en 1944.

À partir de février 1944 et jusqu’au mois d’août 1944, l’hôpital de l’Antiquaille était le lieu où les enfants juifs étaient conduits après avoir été séparés de leurs parents et famille arrêtés par la Gestapo et les autorités françaises et emprisonnés pour la plupart à la prison de Montluc.

75 enfants âgés de 4 mois à 14 ans, y seront séquestrés avant d’être pour la majorité d’entre eux déportés.58 enfants étaient français, d’autres venaient d’Allemagne ou du Luxembourg.
En mémoire de ces enfants, dont les noms ont été rappelés par les élèves du Lycée Saint Just, 75 élèves de l’école Albert Camus ont déposé symboliquement 75 roses.

Devoir de mémoire

L’académie de Lyon est très présente auprès de ses partenaires pour faire vivre le devoir de mémoire auprès des élèves, autour des valeurs républicaines et de la lutte contre toutes les formes de discrimination, et s’engage au travers de nombreuses actions :
-    Des conventions avec des lieux de mémoire comme le Mémorial de la Shoah, la Maison d’Izieu, ou le Camp des Milles ;
-    Des actions éducatives s’appuyant sur des lieux de mémoire régionaux et des concours nationaux, tels que le Concours national de la résistance et de la déportation, la flamme de l’égalité ou plus récemment le concours Prix Maison d'Izieu dont la première édition est organisée pour cette année scolaire 2019-2020 ;
-    La participation des écoles et des établissements scolaires aux cérémonies commémoratives ;
-    Des actions plus spécifiques concernant la lutte contre le racisme et l’antisémitisme : cette année 2919-2020, voit ainsi la mise en place d’une formation à destination des personnels de l’académie, dans le cadre du projet national SINDBAD mené en partenariat avec la LICRA, sur l’enseignement de l'histoire des relations judéo-arabo-musulmanes au Maghreb et au Moyen Orient, de l'islamisation à nos jours ainsi que de leurs relations interculturelles.


Le Service National Universel* : mobilisation des acteurs régionaux autour de ce projet de cohésion et d’épanouissement de la jeunesse

Le Ministre a ensuite participé au comité de pilotage régional du Service National Universel (SNU). Sous l’impulsion du Préfet de région, du Recteur de région académique, et du Gouverneur Militaire de Lyon, ce comité accompagne le déploiement du SNU dans les 12 départements de la région, et l’organisation de l’accueil des jeunes volontaires.

Le Ministre a rappelé à cette occasion l’ambition de construire une politique globale et renforcée en faveur de la jeunesse. Le SNU permet ainsi à tous les jeunes de 15 à 16 ans de s’engager dans une démarche citoyenne, et de susciter ou renforcer leur volonté de construire un projet d'intérêt collectif. Temps d’apprentissage des valeurs d’engagement, de solidarité et de cohésion, le SNU permet de consolider les fondements du vivre ensemble.

* SNU ?

Le SNU s’adresse, après la classe de 3e, aux jeunes filles et garçons âgés de 15 à 16 ans. Il comporte une phase de cohésion, en hébergement collectif et hors de son département de résidence de deux semaines et une mission d’intérêt général auprès d’une association, d’une collectivité, d’une structure publique ou d’un corps en uniforme, de deux semaines également. Chaque jeune peut ensuite poursuivre une période d’engagement de trois mois minimum.

Rencontre avec des inspecteurs de circonscription, des directrices d’écoles et des professeurs des écoles : retour d’expérience sur les classes dédoublées


Le Ministre a enfin rencontré, dans le cadre d’un échange informel, 3 inspecteurs de circonscription et 6 directrices d’école et professeurs des écoles concernées par le dédoublement des classes de CP et de CE1.

Il a souhaité pouvoir partager avec eux leur expérience et comment ce dispositif de réussite a impacté leur pratique professionnelle, et comment il a influé sur les résultats des élèves.
Suivi individualisé des élèves, co-intervention, nouvelles méthodes pédagogiques, engagements dans des actions de recherche, espaces scolaires, liens avec le périscolaires, travail en équipe avec les enseignants des autres niveaux dans une logique de continuité et de fluidité : tous ces thèmes ont donné lieu, pendant plus d’une heure à un dialogue riche et constructif.



En savoir + : jeunes.gouv.fr

partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir

Cartes

Région académique

Carte Auvergne-Rhône-Alpes clermont lyon grenoble

3 DSDEN de l'académie de Lyon

Cartographie des DSDEN de l'académie