Éducation à la citoyenneté

partager cette page

Lutte contre les LGBTIphobies

Le ministère est engagé dans la lutte contre toutes les formes de discriminations et de violences, dont celles à caractère homophobe ou transphobe.

La Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et transphobie est célébrée tous les 17 mai et est une journée privilégiée pour la promotion des actions de sensibilisation et de prévention.


Cette lutte est une priorité du ministère compte tenu des souffrances graves qu’elles engendrent pour les victimes, élèves, étudiants ou même personnels des établissements d’enseignement. La lutte contre le harcèlement en milieu scolaire, qui mobilise les élèves eux-mêmes et toute la communauté éducative, met également en avant la prévention et la lutte contre les injures et le harcèlement à caractère homophobe.


Ces violences et/ou comportements discriminatoires tombent sous le coup de la loi. Au-delà des actes pénalement répréhensibles, qui doivent être prévenus et dénoncés, la prévention de l’homophobie « ordinaire » et le soutien aux victimes incombent à l’institution et à l’ensemble de la communauté éducative.

L'homophobie et la transphobie se nourrissent de tous les stéréotypes et de toutes les normes sociales liées au sexe et à la sexualité. Ces représentations normatives de la masculinité et de la féminité sont à l'origine de manifestations très diverses et plus ou moins explicites de sexisme, d'homophobie et de transphobie dans le milieu scolaire, des formes les plus graves (discriminations, violences physiques, injures, moqueries) aux plus anodines en apparence (stéréotypes, « blagues », remarques, etc.). Ces agissements, semblant de moindre intensité, peuvent cependant avoir des conséquences sérieuses lorsqu'ils s'installent dans la durée. Ils créent de la souffrance chez les jeunes qui subissent une homophobie et une transphobie dites « ordinaires » et in fine peuvent avoir des répercussions sur leur scolarité et sur leur construction personnelle.

Il est essentiel, pour mieux lutter contre tous les agissements LGBTphobes - y compris les plus quotidiens - de mettre en œuvre un dispositif global, engageant l'ensemble de la communauté éducative, afin d'abaisser le seuil de tolérance à l'homophobie et à la transphobie, de lever certains freins (malaise des personnels, peur de stigmatiser les élèves, banalisation, peur des représailles) et d'unifier le discours et les réponses apportées au sein de l'établissement.

Le code de l’éducation – notamment ses articles L.111-1, L. 121-1, L. 312-17-1 et L. 721-2 – énonce clairement que l’École compte parmi ses missions celle d’offrir les conditions d’un climat scolaire serein et un cadre protecteur aux élèves et aux personnels. Elle « veille à l’inclusion scolaire de tous les enfants, sans aucune distinction », garantit la réussite de tous et permet à chacun de « développer sa personnalité » (art. L.111-1). La circulaire n° 2011-112 du 1er août 2011 sur le règlement intérieur dans les établissements publics locaux d’enseignement précise que le « refus de tout propos ou comportement à caractère raciste, antisémite, xénophobe, sexiste et homophobe » doit être inscrit dans le règlement intérieur de chaque établissement. Il est également au cœur des missions du service public de l’éducation de faire acquérir à tous les élèves le principe de l’égale dignité des êtres humains. L’apprentissage du respect de l’autre est un enjeu pédagogique majeur pris en charge par l’ensemble des programmes d’enseignement.

L’appropriation des valeurs démocratiques et républicaines, le partage d’une culture de l’égalité et de la compréhension d’autrui permettent de combattre les violences et les discriminations, notamment sexistes et LGBTphobes, et participent à la formation des jeunes citoyens.


Plus d'informations :

site eduscol

Guide d’accompagnement de la campagne de lutte et prévention contre LGBTIphobies

partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir

Cartes

Région académique

Carte Auvergne-Rhône-Alpes clermont lyon grenoble

3 DSDEN de l'académie de Lyon

Cartographie des DSDEN de l'académie