Égalité des chances

partager cette page
Contact

Malika Saidi, IEN ET-EG, chargée de mission académique égalité

Contacter la mission académique égalité par voie electronique

Égalité filles-garçons

L’égalité entre les filles et les garçons dans le système éducatif est une priorité nationale. Déconstruire les stéréotypes de la société est l'un des objectifs de l’institution scolaire : l’école est un lieu d’éducation à la mixité où l’égalité entre les filles et les garçons doit être effective. Les compétences de chaque élève doivent être prises en compte et mises en valeur pour un parcours scolaire plus serein et une meilleure orientation.

Le président de la République a déclaré l’égalité entre les femmes et les hommes grande cause nationale du quinquennat. Cette ambition implique un engagement de tous et en particulier des référents «égalité-filles garçons» dont les missions ont été précisées par le Premier ministre; nous rappelant que c’est «au début du processus de socialisation que nous devons lutter contre les préjugés sexistes».

Dans l’académie de Lyon, la mission académique Egalité propose aux établissements scolaires des ressources pour la classe, des résultats de la recherche, des suggestions de lectures ou d’outils variés mais également une présentation des projets menés dans l’académie.



Les actualités


Octobre 2019

Le guide pour la santé des femmes




La Ville de Lyon a élaboré un guide santé à destination des filles et femmes téléchargeable gratuitement à partir du lien :
https://www.lyon.fr/actualite/sante/un-guide-pour-la-sante-des-femmes

Le corps d'une femme change plusieurs fois tout au long de sa vie : puberté, maternité, ménopause, vieillissement ...Ces changements physiques ou psychiques, entrainent des bouleversements importants et complexes. Autant de moments clés où les femmes doivent s’intéresser à leur santé, connaître leur corps, se l’approprier pour comprendre ses évolutions et être actrices de leur santé.

Retrouvez toutes les informations, conseils, adresses... répartis en 4 thématiques :

  • la santé des femmes tout au long de la vie ;
  • bien dans sa tête et bien dans son corps ;
  • atteintes au corps et à la personne ;
  • priorité et prévention pour être en bonne santé.





Septembre 2019

L'égalité filles-garçons à JJR




Le collège Jean-Jacques Rousseau est très engagé en faveur de l'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes. Les différentes actions favorisant cette égalité, intègrent parfaitement les différents parcours : le parcours Avenir, le parcours Citoyen, le parcours Santé et le parcours Éducation et culturelle.

Vous aurez accès, en cliquant sur le lien ci-dessus, aux différentes ressources mises à disposition par l'ensemble de l'équipe pédagogique de ce collège. Ce "Padlet" est régulièrement mis à jour.
La mission Égalité souligne l'engagement et le travail remarquable de l'ensemble des personnels impliqués.




Concours Science Factor



Le concours Science Factor vise à faire émerger des idées et projets d’innovation citoyens, avec une participation égale de filles et de garçons, en prenant appui sur les réseaux sociaux. Science Factor propose aux jeunes de la sixième à la terminale de construire en équipe (de 2 à 4 participants, pilotés par une fille), un projet scientifique ou technique innovant, une invention ayant un impact positif clairement démontré au niveau sociétal, économique ou environnemental.


Informations générales

Cette année, le concours sera ouvert du 9 septembre au 31 décembre 2019, aux élèves francophones de la 6e à la terminale (ou niveaux équivalents pour les élèves scolarisés en filière professionnelle ou à l’étranger) et les votes seront ouverts du 9 décembre 2019 au 6 janvier 2020 inclus. Pour mémoire, il est demandé aux élèves de présenter une innovation citoyenne, dont le caractère novateur et l’utilité pour la société, l’environnement ou l’économie, devront être clairement démontrés lors du dépôt du projet. Pour participer, les équipes doivent compléter un questionnaire en ligne sur notre site internet ou notre page Facebook, et l’illustrer avec une vidéo, et s’ils le souhaitent le(s) support(s) avec le(s)quel(s) les élèves se sentent le plus à l’aise. Le concours n’est doté que d’une seule règle : le chef d’équipe est obligatoirement une fille ! Cette règle a pour but de donner de la confiance aux jeunes filles et de leur montrer qu’elles sont tout à fait capables, au même titre que les garçons, de mener à bien ce type de projet. Cette année nous lançons le Prix commerce du futur d’Unibail-Rodamco-Westfield qui récompensera l’équipe ayant proposé une innovation qui contribue à améliorer le bien-être social, environnemental et économique des individus et collectivités au sein des lieux de commerce.


Un concours pour une implication égale des filles et des garçons dans des filières d’avenir

L’objectif de Science Factor est de valoriser les filières scientifiques et techniques chez les adolescents et plus particulièrement chez les filles. Grâce à votre soutien 58% des participants de la précédente édition était des filles ! Le concours est particulièrement apprécié chez les jeunes pour sa volonté de mettre en avant les jeunes filles en tant que cheffe d’équipe. Ainsi Clara, lauréate du prix lycée, explique dans une interview pour France Bleu avoir « participé au concours car la part des filles dans la science est assez réduite et que c’est pour cela qu’on a vraiment fait [Science Factor] car il met en avant les filles dans les sciences puisque l’équipe est dirigée par une fille. »


Des supports de participations simplifiés pour les professeurs et les élèves

Tous les supports ont été mis à jour cette année, des guides simplifiés des 4 étapes de participation au concours pour les élèves, des supports de présentation pour les professeurs avec des fiches d’activité. Nous avons également mis en place de nouveaux outils de communication (affichette et flyer) pour les collèges et lycée.


8 mars 2019

Journée internationale des droits des femmes


Le 8 mars doit être une journée de sensibilisation et de mobilisation des élèves des écoles, collèges et lycées pour les droits des femmes et l'égalité hommes-femmes.
La Journée internationale des femmes trouve son origine dans diverses manifestations féminines qui se sont déroulées au début du XXe siècle aux États-Unis et en Europe, notamment pour revendiquer de meilleures conditions de travail et le droit de vote.

C'est en 1975, à l'occasion de l'année internationale de la femme que l'Organisation des Nations Unies a commencé à célébrer la Journée internationale des femmes le 8 mars. En 1977, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution proclamant la Journée des Nations Unies pour le droit de la femme et la paix internationale, reconnaissant le rôle important de la femme dans les efforts de paix et dans le développement.


17 mai 2019

Journée internationale de lutte contre l'homophobie et la transphobie


Cette date doit devenir dans les établissements scolaires un moment fort de solidarité avec les jeunes LGBT, de visibilité et de réflexion autour des questions relatives à l'orientation sexuelle et aux transidentités, et un point d'orgue - pour l'ensemble de la communauté éducative - de la lutte contre l'homophobie et la transphobie. Cette date peut être l'occasion de (re)donner de la visibilité à la campagne «Tous égaux, tous alliés» ou de créer une opération spécifique de sensibilisation.
Vous trouverez  toutes les informations utiles pour vous accompagner dans vos initiatives : sur ce site dédié


«Girl's day 2018, journée de la mixité» en partenariat avec la SNCF

L’académie de Lyon s’engage, dans le cadre de la politique de promotion de l’égalité fille-garçon et en collaboration avec ses partenaires, à rendre effective cette égalité par un parcours scolaire plus serein et une meilleure orientation des filles comme des garçons.

Dans le cadre de la sensibilisation à l’égalité fille-garçon, la mission Égalité de l’académie de Lyon propose chaque année d’associer un certain nombre d’élèves à l’opération « Girl’s Day, journée de la mixité ». 

La dernière opération a eu lieu le 29 novembre 2018 en partenariat avec la SNCF dans le cadre de la semaine école-entreprise de l’Éducation nationale. Elle visait à montrer aux jeunes filles que les métiers dits « masculins » sont accessibles à tous et toutes. Cette opération souhaitait également encourager les lycéennes et les lycéens à poursuivre des études techniques et scientifiques en leur faisant découvrir des métiers d’avenir (conductrices de trains, agents et agentes de maintenance des trains ou des infrastructures, etc.).

La SNCF offre une grande diversité de métiers techniques. Les femmes représentent 20,2% des effectifs de l’entreprise. Si les demandes affluent pour les métiers commerciaux, il est encore trop rare de trouver des candidates pour ces métiers qui sont à tort qualifiés de « masculins ». 

L’opération « Girl’s day 2018, journée de la mixité » a été l’occasion pour les élèves de :

- Découvrir les postes d’aiguillage informatisés et les simulateurs de conduite,

- Visiter les établissements SNCF et Keolis, les technicentres, les gares de triage,

- Participer aux forums métiers en présence de femmes exerçant des emplois techniques,

- Assister à la présentation des métiers SNCF et Keolis (sûreté ferroviaire, conduite des trains, maintenance des trains, circulation ferroviaire, maintenance et travaux de l’infrastructure),

- Participer à des ateliers de réflexion sur la mixité des métiers et à des tables rondes.


Troisième édition de «la Lycéenne Maif Run», mercredi 6 mars 2019

Plus de 20 000 participantes de 14 à 18 ans dans toute la France dont 1 000 à Lyon


 Mercredi 6 mars 2019, 1 000 lycéennes de l’académie de Lyon participent à la troisième édition de « la Lycéenne MAIF Run » à l’Hôtel de région à Lyon, organisée par l’Union Nationale du Sport Scolaire (UNSS), en partenariat avec la MAIF.

« La lycéenne MAIF Run » est une action de sensibilisation autour de la pratique du sport pour toutes et les bienfaits de la pratique sportive. Cette manifestation trouve ainsi toute sa place dans le plan académique de développement du sport scolaire qui a pour objectif d’encourager la pratique sportive des filles.

Comme pour les années précédentes, les jeunes filles licenciées ont invité leurs amies non licenciées à les accompagner afin de participer à cette journée sportive solidaire et festive.

À cette occasion la mission Egalité de l’académie de Lyon animera un stand de sensibilisation à l’égalité filles-garçons. Une exposition permettra aux jeunes filles de découvrir quelques figures féminines emblématiques mais également de se familiariser avec les données internationales et nationales liées à la pratique du sport par les femmes et les filles.

Ce projet est soutenu par les inspecteurs d'éducation physique et sportive.

Un quiz sur l’égalité filles-garçons est également proposé aux visiteurs.

La lycéenne 2019 se déroule cette année dans 8 villes de France : Paris, Caen, Besançon, Bordeaux, Lyon, Strasbourg, Ajaccio et Nice.


Le football féminin à l'honneur dans l'académie de Lyon à l'occasion de la journée du 8 mars 2019, Journée internationale des droits des femmes.

Une centaine de collégiens de l’académie de Lyon accueillis dans les salons de l’Hôtel de ville de Lyon


Ce 8 mars 2019, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, la ville de Lyon a choisi de mettre en valeur le sport féminin professionnel et amateur. En effet Lyon accueille les 2 demi-finales et la finale de la Coupe du monde féminine de football début juillet 2019.


A cette occasion, les élèves de plusieurs collèges du Rhône ont été accueillis par la mascotte de la Coupe du monde. Ils ont participé à projection du film de Farid Haroud « un vrai sport de gonzesse » et ont pu débattre sur la place des femmes dans le foot et dans le sport avec le réalisateur, Camille Abily, footballeuse internationale française, Thérèse Rabatel, adjointe au Maire de Lyon déléguée à l’égalité femmes-hommes et aux personnes en situation de handicap.

Un goûter avec la mascotte est venu clore cette très belle après-midi.


Texte de référence

L’Égalité femmes-hommes déclarée Grande cause du quinquennat, extrait du discours du Président de la République le 25 novembre 2017

«Qu’il s’agisse de diffuser la culture de l’égalité dès le plus jeune âge, d’enrayer les inégalités de salaire et de favoriser une meilleure conciliation des temps de vie, de prévenir et combattre toutes les formes de violences sexistes et sexuelles, de promouvoir la parité dans toutes les sphères de la société... le Gouvernement s’engage partout où les inégalités continuent de s’exercer : à l’école, dans la rue, dans les administrations et les entreprises, dans les transports, dans les médias, dans les territoires, dans les foyers, sur Internet.»

À consulter : la video de l’allocution du Président de la République

Le code de l’éducation

Article L121-1
Les écoles (...) contribuent à favoriser la mixité et l'égalité entre les hommes et les femmes, notamment en matière d'orientation.

Article L311-4
L'école (...) fait acquérir aux élèves le respect de la personne, de ses origines et de ses différences, de l'égalité entre les femmes et les hommes ainsi que de la laïcité.

Charte de la laïcité à l’école

Article 9 : La laïcité implique le rejet de toutes les violences et de toutes les discriminations, garantit l’égalité entre les filles et les garçons et repose sur une culture du respect et de la compréhension de l’autre

À consulter : La laïcité à l’Ecole

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d'éducation

Se mobiliser et mobiliser les élèves contre les stéréotypes et les discriminations de tout ordre

Promouvoir l'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes

Socle commun

Domaine 3 : la formation de la personne et du citoyen
«L’apprentissage et l'expérience des principes qui garantissent la liberté de tous, comme la liberté de conscience et d'expression, la tolérance réciproque, l'égalité, notamment entre les hommes et les femmes, le refus des discriminations, l'affirmation de la capacité à juger et agir par soi-même».

S’informer et comprendre

Filles et garçons sur le chemin de l'égalité, de l'école à l'enseignement supérieur, édition 2019

À l’occasion du 8 mars, journée internationale des droits des femmes, «Filles et garçons sur le chemin de l'égalité, de l'école à l'enseignement supérieur» réunit une série de données statistiques sur la réussite comparée des filles et des garçons depuis l’école jusqu’à l’entrée dans la vie active. La publication met en évidence des différences selon les sexes en matière de parcours et de réussite des jeunes, de choix d’orientation et de poursuite d’études entre filles et garçons, qui auront des incidences ultérieures sur l'insertion dans l'emploi ainsi que sur les inégalités professionnelles et salariales entre les femmes et les hommes.

À telecharger : le livret




De nombreuses publications de partenaires institutionnels permettent d’avoir des données statistiques, des articles et des rapports favorisant la compréhension des mécanismes perpétuant les inégalités entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes.

La revue «Éducation &Formations »



Cette revue «Éducation &Formations » est réalisée pour le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse par la DEPP (Direction de l’évaluation, de la prospective et de la Performance). Elle rassemble les articles rédigés par des chercheuses et chercheurs, publiés après avis d’un comité d’experts.
Les trois numéros de mars (n°96), septembre (n°97) et décembre 2018 ( n°98) sont consacrés à «l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif». Une trentaine d’articles ont été soumis et publiés dans ces trois volumes bientôt mis en ligne sur le site académique.


Des outils pour la classe

En novembre dernier, les éditions Dunod ont publié, dans la collection «La boîte à outils du professeur», le guide «Enseigner l’égalité filles garçons». Destiné aux enseignants du 1er et du 2nd degré, ce livre est organisé en 7 dossiers et 37 outils. Chacun de ceux-ci propose une présentation visuelle (type carte mentale), une synthèse faisant le point sur l’état des recherches actuelles sur le sujet, des points de vigilance à observer et un ou plusieurs exemples commentés.


Les femmes agissantes, d’hier et d’aujourd’hui, sont des sources d’inspiration infinies pour chacun et chacune d’entre nous. Les mettre en lumière, leur donner la parole, c’est permettre au plus grand nombre de découvrir de nouveaux rôles-modèles, c’est changer de regard sur la place des femmes et des hommes, c’est promouvoir la culture de l’égalité !
Femmes ici et ailleurs

Des actions en faveur de l’égalité filles-garçons

À vos plumes, micros et caméras ! Le concours Zéro Cliché pour l'égalité filles-garçons, initié par le CLEMI et labellisé “Sexisme, pas notre genre !” invite les écoliers, collégiens et lycéens à déconstruire les stéréotypes sexistes dans les médias, le sport, la mode, l’école, la famille... Ce concours est organisé en collaboration avec le magazine Causette, le site Les Nouvelles News, l’émission Les terriennes- TV5Monde et le Défenseur des Droits.
Il s’agit, pour les élèves individuellement ou collectivement de réaliser une production médiatique (textuelle, visuelle, sonore ou vidéo) déconstruisant les stéréotypes sexistes. Date limite de dépôt des productions : vendredi 5 avril 2019


Le kit «Stéréotypes Stéréomeufs» est un outil pédagogique qui permet d’amener les élèves à identifier et à déconstruire les stéréotypes de genre. De nombreuses fiches pédagogiques sont proposées, correspondant à des problématiques spécifiques.
 stereotypestereomeufs


Un concours de scénarii est l’occasion pour les élèves de s’exprimer sur la thématique de l’égalité filles-garçons à travers un récit, une histoire ou des situations déjà vécues. Pour y participer, les élèves (en petits groupes ou en classe) doivent envoyer par mail à contact@adosen-sante.com leur scénario en précisant comme objet de mail :

Concours scénarios STSM 18.19

en suivant ce lien

Les projets des écoles et des établissements

Le prix Germaine Tillion est un concours d’éloquence organisé, pour la deuxième année consécutive, au sein du lycée Germaine Tillion de Saint-Bel. Il s’agit pour les élèves de première de s’appuyer sur les valeurs portées par l’ethnologue et résistante Germaine Tillion ( défense des droits, de la démocratie, du progrès social, de l’égalité, des droits des femmes...) pour dresser le portrait d’une femme qui a contribué à la promotion de ces valeurs.

En créant ce prix, les objectifs étaient pluriels : faire mieux connaitre Germaine Tillion et son œuvre, apporter une meilleure «visibilité» à la contribution des femmes dans l’histoire et dans les sociétés, développer la curiosité intellectuelle des élèves, favoriser leur travail de recherche et leur autonomie, développer leurs qualités oratoires.

N’hésitez pas à partager avec la mission égalité, les actions que vous menez pour sans cesse partager et renforcer l’égalité entre les filles et les garçons, les hommes et les femmes.

partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir

Les DSDEN

Cartographie des DSDEN de l'académie