Prix du concours de chefs-d’œuvre : les élèves du CAP Esthétique-cosmétique-parfumerie récompensées

Jeudi 14 octobre se tenait, dans le salon Bonnefous de l’Institut de France, la remise des prix du concours de chefs-d’œuvre de la Fondation Colbert-Institut de France en présence de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse et des Sports, de David Hélard, Inspecteur Général de l’éducation du sport et de la recherche, responsable du pôle voie professionnelle et apprentissage, et du chancelier Xavier Darcos, président de la Fondation Colbert.

Le chef-d’œuvre est une réalisation qui fait partie des épreuves du certificat d’aptitude professionnelle (CAP) rénové et du nouveau baccalauréat professionnel. Les élèves doivent témoigner, à travers sa réalisation, de la maîtrise technique de leur spécialité, de leur capacité à tirer parti de leur formation et de leur aptitude à travailler en commun. 

La Fondation Colbert-Institut de France valorise les chefs-d’œuvre qui illustrent, en outre, les valeurs de la fondation : transmission des savoir-faire, goût de l'innovation, sens de la solidarité, attention portée aux autres.

Le président du jury, Didier Roux, membre de l’Académie des Sciences et du Conseil d’administration de la Fondation Colbert, a ainsi remis le prix du commerce et service à nos élèves du lycée du 1er film.

Décerné à Amel Antar, Intissâr Azzaoui,  Janyce Barbet, Dayana Barna, Yaren Celik, Léane Clemot, Manuela Da Fonte, Ambre Danella, Khélia, Iaboni Léa Delarche,  Lucia Maravalhas Sousa,  Brigitte Mazaya Ewangui,  Maeva Nocentini, Sarah Sandi, Florine Tozkoparan, élèves de la classe de terminale CAP Esthétique-cosmétique-parfumerie du lycée du 1er film, ce prix est une belle victoire pour leur travail « jeu d’évasion parfumé ».

Préparé durant une année entière, le chef-d’œuvre a consisté en un « Jeu d’évasion parfumé », organisé dans le lycée au mois de mai 2021. Lors d’un parcours didactique à énigmes, les élèves ont présenté à un large public le parfum sous toutes ses formes (matières, techniques, métier et rôle social) à travers les époques marquantes de sa riche histoire en particulier :

  • le commerce avec l’évocation des échanges des matières premières et des parfums (développement des routes commerciales comme celles des Routes de la soie ou celles des Voyages de découverte) ;
  • l’artisanat et l’industrie à travers la présentation des techniques de fabrication du parfum (macération antique, distillation médiévale, enfleurage à l’époque moderne, chimie de synthèse dès la fin du 19e siècle). Le tableau historique dédié à l’époque moderne a permis d’évoquer la constitution, sous l’égide de Colbert, d’une véritable filière de Parfumerie française avec, d’une part le développement des grandes plantations à Grasse et, d’autre part avec l’accès à de nouveaux produits exotiques par le biais de la Compagnie des Indes.

En savoir plus sur ce chef d’œuvre : http://chefs-d-oeuvre.ac-lyon.fr/jeu-evasion-parfume/