Lancement du projet REMED : le futur des mobilités

Mercredi 9 novembre, les mobilités décarbonnées et la construction d’une toute nouvelle filière d’excellence étaient à l’honneur avec le lancement du Projet R.E.M.E.D, sur le campus de l’Université Lyon 1.

Réussir l’Efficience des Mobilités d’Excellence Décarbonnées : le projet R.E.M.E.D a été lancé le mercredi 9 novembre dernier, sur le campus de la Doua à Villeurbanne, en présence de Gabriele Fioni, recteur délégué pour l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation et de Frédéric Fleury, président de l’Université Claude Bernard Lyon 1.

Lauréat de l’appel à manifestation d’intérêt "compétences et métiers d’avenir", dans le cadre de France 2030, le projet entend répondre aux besoins en compétences des industriels face aux enjeux de décarbonation des mobilités, notamment automobiles. Pour atteindre ce but, il faudra se tourner du côté de l’électrification des véhicules et de l’utilisation de l’hydrogène comme vecteur de décarbonation. Tout l’enjeu est donc de former les futurs professionnels de cette filière.

Le projet s’étalera sur 5 ans et portera le développement de formations à tous les niveaux, des échelons bac -3 à bac +8, en lien étroit avec la délégation régionale académique de la formation professionnelle, initiale et continue (DRAFPIC) de la région académique Auvergne Rhône-Alpes.

Le coût estimé du projet est de 21 millions d’euros, dont un peu plus de 14 millions investis par l’État. La région Auvergne Rhône-Alpes, représentée lors de l’événement par Catherine Staron, vice-présidente déléguée à l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation, contribuera également au financement.

Gabriele Fioni, recteur délégué pour l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation

R.E.M.E.D est soutenu par un consortium qui réunit 25 partenaires industriels, 7 membres actifs et 3 porteurs d’action dont le principal chef de file est l’Université Claude Bernard Lyon 1. Le projet comporte également une dimension internationale puisqu’une collaboration est prévue avec les régions italiennes du Piémont et de Lombardie.

Le consortium R.E.M.E.D :

1 chef de file : Université Claude Bernard Lyon 1

3 porteurs de projet : IUT Lyon 1, CARA Auvergne Rhône-Alpes (European Cluster for Mobility Solutions), Groupement d’intérêt public de l’académie de Lyon (GIPAL).

7 membres : lycée Émile Bejuit à Bron, cité scolaire du Parc Chabrières à Oullins, lycée les Catalins à Montélimar, lycée Louis Armand à Chambéry, École Centrale de Lyon, INSA Lyon, STRATE école de design Lyon.

1 campus des métiers et des qualifications d’excellence (CMQe) : Auto’mobilités Auvergne Rhône-Alpes à Givors.

25 partenaires industriels : Symbio, Alpine, Renault Trucks, Renault, Verkor.

 

Mise à jour : novembre 2022