Lutte contre le décrochage scolaire

Crayon cassé

L’abandon scolaire est un facteur important d’exclusion sociale et professionnelle. Il doit être repéré à toutes les étapes de la scolarité.

Enjeux et objectifs

Le décrochage scolaire est un phénomène complexe. Il est généralement admis qu’un élève dit décrocheur est un jeune sorti du système scolaire avant d’obtenir un diplôme de niveau CAP ou Bac, âgé de 16 ans et plus.
La persévérance scolaire et la lutte contre le décrochage scolaire constituent une priorité nationale, notamment depuis le plan d’actions "Tous mobilisés pour vaincre le décrochage", présenté le 21 novembre 2014. Elles représentent un axe majeur de la politique académique et mobilisent tous les acteurs de la communauté éducative.

Lutter contre le décrochage scolaire auprès des jeunes, qu’ils soient scolarisés ou non

La lutte contre le décrochage scolaire commence au sein des établissements scolaires et se déploie en 3 volets : la prévention, l’intervention et la remédiation.
La lutte contre le décrochage scolaire est intégrée au projet d’établissement. Dans les établissements (collèges, lycées), un référent décrochage scolaire est nommé et des Groupes de Prévention du Décrochage Scolaire (GPDS) sont organisés. L’ensemble des acteurs sont amenés à repérer les élèves susceptibles de décrocher. Ces élèves sont ensuite reçus en entretien afin d’envisager avec eux l’accompagnement correspondant à leurs besoins. Quelle que soit la solution retenue, la situation du jeune est suivie par un adulte référent.
Plusieurs dispositifs peuvent ensuite être mis en place :

  • Les dispositifs relais s’adressent aux jeunes de moins de 16 ans
  • Les Parcours d’Aménagement de Formation Initiale (PAFI), sont proposés à des jeunes d'au moins 15 ans en risque de décrochage et scolarisés dans un établissement du second degré. Ils permettent de profiter d'un parcours aménagé constitué de temps scolaire et d'activités telles qu'un stage en entreprise ou une période en service civique. Les jeunes conservent le statut scolaire durant toute la durée du parcours, qui peut aller de quelques semaines à une année maximum.
  • L’accompagnement de la Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire (MLDS), avec un référent qui prend en charge les jeunes de plus de 16 ans en mode individuel ou collectif. L’objectif est d’amener les jeunes vers la reprise d’une formation à temps plein ou en alternance, vers l’emploi ou vers tout autre dispositif.
  • Le lycée de la nouvelle chance accueille les jeunes de 18 à moins de 26 ans ayant quitté le système scolaire et sans solution depuis au moins un an avec des pré-requis de niveau V. Les jeunes suivent une formation en alternance avec un parcours allégé, l’objectif étant d’obtenir un bac professionnel ou un CAP en un ou deux ans.

 

L'obligation de formation des 16-18 ans

La lutte contre le décrochage scolaire a été renforcée avec l’obligation de formation des 16-18 ans mise en œuvre en 2020. En effet, les élèves décrocheurs mais également les jeunes qui ne se trouvent ni en emploi, ni en formation doivent désormais être accompagnés par la mission locale ou le CIO afin d’accéder à une insertion, que ce soit via l’emploi, la qualification ou le retour à l’école. L’objectif est de veiller à ne laisser aucun jeune sans solution.

Un numéro vert a été mise en place afin de répondre aux jeunes et à leurs familles : 0 800 122 500. Les jeunes concernés sont également repérés au sein des établissements scolaires. Télécharger le dépliant ici :

 

 

Textes officiels

Décret n° 2020-978 du 5 août 2020 relatif à l'obligation de formation des jeunes de seize à dix-huit ans