Organisation des examens de BTS et préparation du Grand Oral

Actualité 11052021 Grand Oral - BTS

Olivier Dugrip, recteur de la région académique Auvergne-Rhône-Alpes, recteur de l’académie de Lyon, Chancelier des universités, était au lycée Simone Weil à Saint-Priest-en-Jarez (42), le lundi 10 mai 2021.

Lundi 10 mai s’ouvraient les épreuves des BTS. Au lycée Simone Weil, une session d’examens de BTS assurances et service informatique aux organisations se tenait en présentiel. L’occasion pour monsieur le recteur de souhaiter bonne chance aux étudiants. Olivier Dugrip s’est rendu dans plusieurs salles où se déroulaient les examens de BTS afin d’échanger avec les équipes éducatives sur la mise en œuvre du protocole sanitaire. Dans ce contexte particulier le recteur a rappelé « qu’une session de rattrapage sera organisée pour les élèves qui auraient été empêchés pour raisons médicales et ceux qui n’auraient pas obtenu la moyenne lors de la première session ».

A l'issue, il a assisté à une séance de préparation du Grand Oral en petit groupe avec des élèves de Terminale et leurs professeurs de mathématiques et d’espagnol qui effectuent un travail transversal pour les exercer à cette nouvelle épreuve. Le grand oral est la nouvelle épreuve du nouveau baccalauréat : aboutissement du parcours lycéen, cette épreuve évalue des compétences essentielles, en particulier la maîtrise d’une parole structurée et argumentée, la capacité à déployer avec clarté et conviction une réflexion, à dialoguer et à débattre, à adopter une distance critique par rapport aux savoirs acquis et à son projet de formation.

Nadège Ravel, professeur de mathématiques, qui prépare les élèves de terminale à ce grand oral, reconnaît que « ce qu’ils font est remarquable dans le contexte actuel. Il y a de l’appréhension de leur part. C’est normal ils sont la première promotion. Notre rôle est de rassurer les élèves en faisant retomber la pression ».


Olivier Dugrip a souhaité rappeler que « le but est d’évaluer la maîtrise des compétences à l’oral ». Les séances de préparation à ce grand oral « sont utiles. Elles permettent de dédramatiser la situation. Je dis aux élèves ayez confiance en vous et passer l’épreuve sans appréhension ».
Enfin concernant l’épreuve de philo, Olivier Dugrip a rappelé la décision du ministre de l’Éducation nationale qui a indiqué « qu’entre l’épreuve écrite et le contrôle continu, c’est la meilleure note qui sera retenue. »

 

Annoncés mercredi 5 mai, des aménagements sont mis en œuvre pour cette session 2021 :

  • Lors de la première partie de l’épreuve, consistant en un exposé de 5 minutes, chaque candidat pourra disposer des notes qu’il aura saisies lors de sa préparation de 20 minutes ;
  • Pendant la deuxième partie de l’épreuve (entretien), le candidat pourra recourir à un support, comme un tableau, pour y illustrer ou expliciter ses propos (pour y poser une équation, y esquisser une carte, etc.) ;
  • Enfin, chaque candidat présentera au jury un descriptif, visé par ses professeurs d’enseignements de spécialité et par la direction de son établissement, avec les points du programme qui n’auront éventuellement pas pu être étudiés.