Handicap, tous concernés

La loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, a instaurés de nouveaux droits pour les personnes en situation de handicap.

Recrutement

Travailler à l'éducation nationale avec un handicap, c'est possible ! Les personnes en situation de handicap disposent de deux voies d'accès à la fonction publique :

  • le concours
  • le recrutement par la voie contractuelle

Le concours

Les personnes handicapées ont la possibilité de bénéficier d'un aménagement des épreuves. Pour cela, elles doivent en faire la demande au moment de leur inscription et présenter un certificat médical établi par un médecin agréé attestant que cet aménagement est nécessaire.

Le recrutement par la voie contractuelle

Le ministère de l'éducation nationale recrute chaque année des personnes handicapées qui peuvent devenir titulaires sans passer de concours. Le contrat est passé pour une période de un an (deux ans pour les conseillers d'orientation psychologues), à l'issue de laquelle un entretien est organisé avec un jury. Le contrat est renouvelable une seule fois. Les contractuels recrutés bénéficient d'actions de formation. La titularisation est prononcée si la personne a fait la preuve de ses compétences professionnelles durant cette période probatoire.

Les conditions de recrutement par la voie contractuelle sont :

  • appartenir à certaines catégories de bénéficiaires de l'obligation d'emploi
    Qui sont les bénéficiaires de l'obligation d'emploi ?
  • ne pas être fonctionnaire
  • présenter un handicap compatible avec les fonctions demandées
  • remplir les mêmes conditions de diplômes ou d'équivalence que celles exigées pour les concours externes

Posséder une reconnaissance de handicap ne conduit pas à un recrutement systématique,
seuls les candidats qui possèdent le profil des postes à pourvoir peuvent être recrutés.

La dispense de diplôme pour les mères et pères de trois enfants et pour les sportifs de haut niveau est prévue uniquement
pour les concours de recrutement et ne peut être prise en compte pour le recrutement par la voie contractuelle.

Conditions de diplômes pour l'accès :

Candidater à un recrutement par la voie contractuelle

Suivi et droits des personnels en situation de handicap

Suivi médical

Le médecin conseiller technique et les médecins de prévention contribuent à la mise en œuvre des mesures nécessaires à l’exercice professionnel de tous les personnels en situation de handicap.

Ils assurent accueil, information, examen clinique... sur rendez-vous. Ils préconisent les mesures adaptées éventuelles après étude du poste de travail : aménagement matériel, équipement spécifique...

Suivi social

Au sein de l'institution, le service social des personnels participe à l'amélioration des conditions de travail des personnels handicapés. En lien avec les services médicaux et les services gestionnaires, l'assistant de service social accompagne la personne en vue de l'aménagement du poste de travail et l'obtention d'un reclassement. L'assistant social permet l'accès aux droits et aux aides. Il oriente, le cas échéant, vers les services, associations, ou dispositifs compétents.

Aménagement du poste de travail

Les personnels de l’Éducation nationale de l’académie de Lyon qui bénéficient d’une reconnaissance en qualité de travailleur handicapé peuvent demander l’aménagement de votre poste de travail à leur correspondant académique.

Un dossier sera alors constitué en lien avec les services médical et social du rectorat. L’aménagement du poste de travail pourra être financé par le budget d’action sociale académique réservé à cet effet ou par le fonds d’insertion des personnes handicapées de la fonction publique (FIPHFP).

Tout personnel en situation de handicap peut également bénéficier, en cas de besoin reconnu, de matériel spécifique pour équiper son poste de travail et suppléer à sa déficience. Les personnels en situation de handicap pourront à leur demande être reçus et s’informer au service médical du rectorat. Le médecin procédera à l’examen et préconisera les aides matérielles à mettre en œuvre. Les services financiers du rectorat commanderont le matériel nécessaire à l’équipement du poste de travail. Ce matériel spécifique est mis à disposition du personnel mais reste la propriété de l’État, dans le cadre d’une convention entre le rectorat et la personne équipée.