CASNAV : Le DELF

Le DELF scolaire dans l'académie de Lyon

Qu'est-ce que le DELF scolaire ?

Cadre réglementaire

L'arrêté ministériel portant création du DELF et du DALF en date du 22 mai 1985, ainsi que les divers arrêtés modificateurs du 22 mai 2000 et du 7 juillet 2005, BO n°29 du 28 juillet 2005, sont désormais modifiés par l'arrêté ministériel du 10 juillet 2009, BO n°31 du 27 août 2009. Ces diplômes s'appuient sur le CECRL (Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues).

Le DELF scolaire

Le Diplôme d’Etudes en Langue Française (DELF), initié par France Education International (FEI, anciennement Centre International d’Etudes Pédagogiques (CIEP)), est proposé à tous les EANA (élèves allophones nouvellement arrivés) scolarisés en France. Dans l’académie de Lyon, les élèves peuvent participer successivement à deux sessions du DELF maximum, et ce, deux années scolaires consécutives, en présentant les niveaux correspondant le mieux à leurs compétences linguistiques.

Le DELF scolaire permet à des élèves n’ayant pas encore les compétences linguistiques suffisantes pour réussir le DNB ou le Baccalauréat d’obtenir une attestation officielle de leur niveau en français dans quatre compétences langagières : compréhension orale et compréhension écrite, production orale et production écrite. L’obtention du DELF est par ailleurs en mesure d’appuyer des démarches officielles de séjour ou de naturalisation. Le DELF scolaire est également un diplôme reconnu à l’étranger.

Si le DELF comprend quatre niveaux A1, A2, B1 et B2, le B2 n’entre pas dans le champ de la convention entre le CIEP et l’Education nationale pour le DELF scolaire. Ces trois niveaux sont décrits ainsi dans le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL) :

  • A1 (élémentaire, introductif ou découverte) : le locuteur « Peut comprendre et utiliser des expressions familières et quotidiennes ainsi que des énoncés très simples qui visent à satisfaire des besoins concrets. Peut se présenter ou présenter quelqu’un et poser à une personne des questions la concernant – par exemple sur son lieu d’habitation, ses relations, ce qui lui appartient, …- et peut répondre au même type de questions. Peut communiquer de façon simple si l’interlocuteur parle lentement et distinctement et se montre coopératif. »
  • A2 (élémentaire, intermédiaire ou de survie) : le locuteur « Peut comprendre des phrases isolées et des expressions fréquemment utilisées en relation avec des domaines immédiats de priorité (par exemple, informations personnelles et familiales simples, achats, environnement proche, travail). Peut communiquer lors de tâches simples et habituelles ne demandant qu’un échange d’informations simple et direct sur des sujets simples et habituels. Peut décrire avec des moyens simples sa formation, son environnement immédiat et évoquer des sujets qui correspondent à des besoins immédiats. »
  • B1 (indépendant, niveau seuil) : le locuteur « Peut comprendre les points essentiels quand un langage clair et standard est utilisé et qu’il s’agit de choses familières dans le travail, à l’école, dans les loisirs…Peut se débrouiller dans la plupart des situations rencontrées en voyage dans une région où la langue cible est parlée. Peut produire un discours simple et cohérent sur des sujets familiers et dans ses domaines d’intérêt. Peut raconter un événement, une expérience ou un rêve, décrire un espoir ou un but et exposer brièvement des raisons ou explications pour un projet ou une idée. ».

Chacun de ces niveaux représente une certification à part entière et donne lieu à la délivrance d’un diplôme distinct.

L’examen se déroule dans un des établissements-centres d’examen de l’académie (selon le département d’origine du candidat) sur une journée (en juin pour l’académie de Lyon). Les épreuves de compréhension orale, compréhension écrite et production écrite se déroulent collectivement le matin. L’oral individuel se déroule l’après-midi avec un jury composé de deux enseignants, dûment habilités. Pour corriger cet examen, il faut en effet avoir reçu une formation qui débouche sur une habilitation (Cf onglet Habilitation).

Selon le niveau, la durée des épreuves est différente :

  • A1 : épreuves collectives : 1h20 / épreuve individuelle : 5 à 7 mn
  • A2 : épreuves collectives : 1h40 / épreuve individuelle : 6 à 8 mn
  • B1 : épreuves collectives : 1h55 / épreuve individuelle : 15 mn

Des exemples de sujets sont disponibles sur le site de FEI à l’adresse suivante : https://www.ciep.fr/delf-tout-public/delf-a1-tp-sj/exemples-sujets-a1-sj

Dans l’académie de Lyon, l’examen est organisé par la DEC (Division des Examens et des Concours) en lien avec le CASNAV. L’inscription des élèves se fait par le biais des établissements en novembre/décembre (voir le calendrier de l’année en cours et la circulaire académique d’inscription au DELF dans la rubrique "Le DELF scolaire dans l’académie de Lyon").

DEC8 : delf@ac-lyon.fr / 04 72 80 48 56
CASNAV : casnav@ac-lyon.fr / 04 72 80 66 06

Ressources

Site Eduscol : Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues

Habilitation examinateur-correcteur DELF

Modalités pour une première habilitation

Pour évaluer les candidats, les examinateurs-correcteurs doivent posséder une habilitation. La formation « Devenir examinateur-correcteur du DELF » conduit à l’obtention de cette habilitation. Elle est valide pendant cinq ans et elle permet de faire passer le DELF en France comme à l’étranger (dans 175 pays).

Les postulants à un stage d’habilitation d’examinateurs-correcteurs du DELF scolaire en France doivent remplir toutes les conditions suivantes :

  • rattachement à un centre d’examen DELF scolaire (CASNAV et autres structures d’accueil des élèves allophones nouveaux arrivants) ;
  • profil : être professeur du premier ou du second degré, enseignant ou non en UPE2A, titulaire ou non de la certification complémentaire FLS (français langue seconde) ;
  • niveau de langue : afin que les candidats à l’habilitation non-francophones de naissance tirent le meilleur profit de la formation, une maîtrise de la langue française correspondant au minimum au niveau B2 du CECRL est requise. Les participants devront avoir au minimum le niveau de compétence en français immédiatement supérieur à celui visé par l’habilitation (exemple : avoir un niveau B2 pour pouvoir évaluer le niveau B1).

En vue de l’habilitation des participants en qualité d’examinateurs-correcteurs, les compétences visées sont les suivantes :

  • Connaître l’organisation du dispositif du DELF et le rôle de l’examinateur-correcteur ;
  • Acquérir les connaissances fondamentales sur le CECRL et les descripteurs de compétences ;
  • Définir une méthodologie pour l’analyse des descripteurs de niveaux et des grilles d’évaluation ;
  • S’approprier les principes d’évaluation préconisés pour l’évaluation du DELF : l’évaluation critériée et positive, la gestion des critères « parasites » de l’évaluation, etc. ;
  • Connaître les modalités de passation des épreuves de production écrite et orale du DELF.

Présentation du programme et des objectifs de la formation :

  • S’approprier le CECRL.
  • DELF A1 : rappels généraux sur les épreuves ; appropriation des descripteurs A1 ; évaluer les épreuves du DELF scolaire A1 ; harmonisation en binôme/en sous-groupe puis en grand groupe des évaluations réalisées.
  • DELF A2 : même déroulé
  • DELF B1 : même déroulé
  • Test individuel d’habilitation
  • Bilan et questionnaire de satisfaction

L’obtention de l’habilitation requiert une pleine assiduité du stagiaire aux 15 heures de formation réparties sur deux jours et demi de formation, et une participation aux différentes harmonisations de l’évaluation du DELF pendant le stage.

La formation est prise en charge par la convention conclue entre le CIEP et la Direction générale de l’enseignement scolaire (DGESCO) du ministère de l’Education nationale.

Attention, l’inscription à cette formation doit se faire uniquement par le biais de votre coordination académique, le CASNAV, casnav@ac-lyon.fr, qui devra s’assurer ensuite de l’accord de l’IEN concerné pour chaque stagiaire du premier degré ou du chef d’établissement concerné pour chaque stagiaire du second degré.

L’habilitation des examinateurs-correcteurs repose sur une décision du CIEP, en coordination avec le responsable du centre d’examen et se fonde sur la capacité à évaluer des productions orales et écrites en fonction des outils élaborés par le CIEP (actuel FEI).

L’habilitation obtenue mentionne les niveaux d’habilitation et reste valable 5 ans, à l’issue desquels elle doit être renouvelée.

Modalités pour le renouvellement de l'habilitation

L’habilitation étant valable 5 ans, un renouvellement est nécessaire pour continuer à exercer comme examinateur-correcteur des épreuves du DELF scolaire.

Le candidat au stage de renouvellement est éligible s’il est en possession d’une habilitation en cours de validité ou arrivée à échéance depuis moins d’un an au moment du stage, et s’il a participé à au moins une session annuelle d’examen DELF.

Description du stage :

Les stages comportent un module de rappel sur les critères d’évaluation, les procédures, et un test individuel portant sur des productions écrites et/ou orales de candidats. Le stage représente 6 heures.

Une nouvelle attestation d’une durée de validité de 5 ans sera délivrée – sous condition – par le CIEP (actuel FEI). L’attestation est valable en France comme dans les 175 pays où les certifications DELF sont organisées.

La délivrance de cette attestation est soumise à :

  • l’assiduité et la participation active au stage ;
  • la connaissance des spécificités des niveaux du CECRL étudiés ;
  • le respect de la démarche préconisée par le CIEP pour l’évaluation ;
  • la notation des productions évaluées tout au long de la formation, dans la fourchette définie par le CIEP.

L’habilitation des examinateurs-correcteurs repose sur le respect et la capacité à évaluer des productions orales et écrites en fonction des outils élaborés par le CIEP. Le stagiaire pourra être habilité – ou non – sur l’ensemble des niveaux selon les critères susmentionnés. En cas de non renouvellement sur certains niveaux, le stagiaire devra demander sa participation à un nouveau stage d’habilitation initiale.

Préparer les candidats au DELF scolaire

Kit de préparation à l'examen

Ce livret destiné aux enseignants préparant leurs élèves au DELF a été conçu et réalisé par Céline Beaugrand et Marine Delporte pour le CASNAV de l’académie de Lille. Nous les remercions de nous autoriser à mettre ce document à disposition sous une forme adaptée à l’académie de Lyon.

Kit d'évolution des épreuves du DELF et du DALF

Liens vers les sujets pour se préparer

Des exemples de sujets sont disponibles sur le site de FEI à l’adresse suivante : https://www.ciep.fr/delf-tout-public/delf-a1-tp-sj/exemples-sujets-a1-sj

Bibliographie de FEI

Mise à jour : février 2022