Les campagnes de vaccination des 12-18 ans dans l'académie de Lyon se poursuivent

Vaccination au lycée Jacques Brel

Depuis le 03 septembre, les élèves de 12 ans et plus, qui ne sont pas encore vaccinés, peuvent choisir de le faire en milieu scolaire.

Depuis le 03 septembre, les élèves de 12 ans et plus, qui ne sont pas encore vaccinés, peuvent choisir de le faire en milieu scolaire. L'objectif est que chaque établissement scolaire puisse proposer une solution de vaccination d'ici fin septembre soit par déplacement des élèves dans un centre de vaccination soit par implantation d'un centre éphémère de vaccination dans un établissement scolaire. 

Dans le cadre de la préparation de la rentrée scolaire, la préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes, l’académie de Lyon, l’agence régionale de santé, et les collectivités territoriales en compétences sur ces établissements scolaires ont travaillé à un dispositif qui s’inscrit dans une dynamique de proximité et d’accessibilité. Ainsi, un plan départemental de vaccination a été établi dans chacun des trois départements de l'académie.

Ce seront environ 520 établissements qui proposeront au cours du mois de septembre une solution de vaccination, soit par un déplacement en centre sur un créneau dédié soit avec la mise en place d’un centre dans l’établissement.

Cette deuxième solution permet de faciliter l'accès à la vaccination dans les zones rurales - les établissements éloignés des centres de vaccination du territoire - ou les zones ayant un taux de vaccination faible pour la tranche d'âge 12-17 ans.

Le lycée Jacques Brel à Vénissieux a d’ailleurs été le premier établissement à accueillir dans l’académie de Lyon un centre mobile dédié. D'une durée d'un jour, le jeudi 09 septembre, a été installé dans une grande salle au sein du lycée Jacques-Brel, un barnum organisé par les pompiers du SMDIS. Ce centre a accueilli plus de 220 élèves et personnels des lycées Jacques Brel, Hélène Boucher et Sembat-Seguin ainsi que ceux des collèges voisins (les collèges Triolet, Aragon, Alain, Eluard et Michelet). 

En déplacement sur ce centre avec monsieur le préfet du Rhône Pascal Mailhos, et le Docteur Jean-Yves Grall, directeur général de l'Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes, monsieur le recteur Olivier Dugrip a rappelé qu’il y aurait l'ouverture prochaine d'autres centres comme celui-ci, "de manière à ce que tous les collégiens et lycéens soient vaccinés d'ici la fin du mois de septembre. Il faut poursuivre nos efforts pour que notre système éducatif puisse continuer".

Lundi 6 septembre, ce sont les élèves du lycée Condorcet qui pouvaient bénéficier de créneaux spécifiques au centre de vaccination de Saint-Priest.

L’académie devrait mener plus d’une soixantaines d'opérations, sur les 3 départements, pour rendre possible la vaccination, de septembre jusqu’à la mi-octobre. A venir dans le département de l’Ain, une équipe mobile sera présente au lycée agricole Les Sardières. Les élèves de l'EREA P. Commerson, du LP G. Voisin et du collège du Revermont pourront se rendre dans cet établissement. Une équipe mobile sera présente au lycée Quinet pour accueillir les élèves des lycée Carriat, Lalande et du LP Pardé.

Après le retour d'expérience du centre éphémère implanté au lycée Jacques Brel et au regard de difficultés locales qui pourraient se manifester dans les zones de forte circulation du virus, un centre éphémère organisé avec l'ARS et le SDIS pourrait se déployer pour les établissements de Vaulx en Velin/Rillieux la Pape ou Givors/Grigny le 23 septembre.

Les calendriers et modalités spécifiques de ces opérations de vaccination seront précisées aux parents d’élèves et aux élèves, par chaque chef d’établissement, dans les meilleurs délais. Les élèves se verront proposer une vaccination, avec le vaccin ARN Messager, essentiellement du Pfizer/BioN’tech et du Moderna parfois. Les secondes injections sont proposées à l’issue de la première vaccination et se feront après un délai minimal de 21 jours.

L'éducation nationale se mobilise également au sein des établissements, via les personnels de santé, les enseignants,... pour apporter des éléments  de clarification sur ce qu'est la vaccination afin que l'élève puisse, en toute conscience, faire son choix.

A noter

Selon les chiffres de GEODES, la plateforme de Santé publique France, mis à jour quotidiennement, au 6 septembre dans l’académie de Lyon, 63,6 % des jeunes de 12-17 ans (Ain : 55,5%, Loire : 70,2%, Rhône : 65,3%) ont déjà reçu leur première dose de vaccin (59,1 % au niveau national) et 50,7 % (Ain : 43,2%, Loire : 56,6%, Rhône : 52,3%) disposent déjà d’un schéma vaccinal complet. Les taux de couverture vaccinale des jeunes de l’académie de Lyon représentent une belle démonstration de leur engagement dans la stratégie vaccinale déployée sur tout le territoire.