Redoublement

En fin de 3ème et en en fin de seconde générale ou technologique

Le redoublement est d’ordre pédagogique et reste exceptionnel. Il peut être décidé par le chef d’établissement en fin d’année scolaire lorsque les dispositifs d’accompagnement pédagogiques mis en place au préalable n’ont pas permis de pallier les difficultés rencontrées par l’élève.

Le redoublement est d’ordre pédagogique, il ne constitue pas une voie d’orientation et ne peut donc pas être demandé par la famille via la fiche de dialogue ou le téléservice orientation.

Les représentants légaux peuvent faire appel de cette décision de redoublement. Une seule décision de redoublement peut intervenir avant la fin du cycle 4. Une seconde décision de redoublement peut être prononcée après accord préalable du directeur académique des services de l’éducation nationale.
Pour rappel, en fin de 3ème, les voies d’orientation sont : 

  • la classe de seconde générale et technologique ou la classe de seconde à régime spécifique « sciences et technologies de l'hôtellerie et de la restauration » (STHR) ;
  • la classe de seconde professionnelle, qui constitue la première année du cycle de préparation en trois ans du baccalauréat professionnel ;
  • la première année du cycle de deux ans conduisant à une spécialité de certificat d'aptitude professionnelle ou de certificat d'aptitude professionnelle agricole.

En fin de seconde générale et technologique ou de la classe de seconde à régime spécifique sciences et technologies de l'hôtellerie et de la restauration (STHR), les voies d’orientation sont :

  • les classes de première générale qui préparent au baccalauréat général ;
  • les classes de première des diverses séries de la voie technologique qui préparent au baccalauréat technologique ;
  • les classes de première préparant au brevet de technicien « métiers de la musique ».

Le redoublement est à distinguer du maintien dans la classe d’origine. 

En effet, lorsque les parents de l’élève n’obtiennent pas satisfaction pour les voies d’orientation demandées, ils peuvent de droit, obtenir le maintien de l’élève dans sa classe d’origine, pour une seule année scolaire. Ils peuvent également l’obtenir en cas de non affectation dans la formation demandée.

En classe de 6ème, 5ème, 4ème, 1ère générale ou technologique

En dehors des paliers d'orientation.

En classe de terminale générale, technologique ou professionnelle

Tout élève ayant échoué à l’examen du baccalauréat, du brevet de technicien, du brevet de technicien supérieur ou du certificat d’aptitude professionnelle se voit offrir, à la rentrée scolaire qui suit cet échec, en vue de préparer cet examen, le droit à une nouvelle inscription dans l’établissement dont il est issu, le cas échéant selon des modalités adaptées au niveau des connaissances et compétences qu’il a acquises dans les matières d’enseignement correspondant aux épreuves de l’examen. Ce droit s’exerce l’année qui suit immédiatement l’échec et une seule fois.