La lutte contre le harcèlement

Salle de classe

Défini comme un fléau présent dans tous les pays et affectant de nombreux enfants et jeunes, le harcèlement scolaire impacte durablement la santé, le bien-être et les résultats scolaires des élèves.

Numéro unique

Non au harcèlement : appelez gratuitement le 3020

Journée nationale contre le harcèlement

Pour sensibiliser la communauté éducative aux phénomènes de harcèlement dans le milieu scolaire, la journée Non au harcèlement (NAH) est organisée chaque premier jeudi du mois de novembre. 

Découvrez les actions de l'académie de Lyon pour cette journée

5 novembre 2020 : la lutte contre le harcèlement dans les établissements

Un rapport récent de l'UNESCO révèle que plus de 30% des élèves dans le monde ont été victimes de harcèlement. La conférence vise à créer une dynamique mondiale pour mettre fin au harcèlement à l'école, en sensibilisant tous les acteurs, en partageant ce qui fonctionne et en mobilisant les gouvernements, les experts et la communauté éducative.

En France un élève sur 10 est victime de harcèlement scolaire.

Discours du recteur Olivier Dugrip pour la journée de lutte contre le harcèlement scolaire, le 18 novembre 2021

Les différents types de harcèlement

Le harcèlement est une violence répétée qui peut être d'ordre physique, morale ou psychologique. Le harcèlement est le fait d'un ou de plusieurs élèves à l'encontre d'une victime qui ne peut se défendre. Lorsqu'un enfant ou un adolescent est insulté, menacé, battu, bousculé ou reçoit des messages injurieux de manière répétée, on parle alors de harcèlement.

Avec l'utilisation des nouvelles technologies de communication (téléphones, réseaux sociaux numériques), le harcèlement entre élèves se poursuit en dehors de l'enceinte des établissements scolaires. On parle alors de cyber-harcèlement.

Le cyber-harcèlement se pratique via les téléphones portables, messageries instantanées, forums, chats, jeux en ligne, courriers électroniques, réseaux sociaux, site de partage de photographies etc.

Il peut prendre plusieurs formes telles que :

  • les intimidations, insultes, moqueries ou menaces en ligne ,
  • la propagation de rumeurs ,
  • le piratage de comptes et l'usurpation d'identité digitale ,
  • la création d'un sujet de discussion, d'un groupe ou d'une page sur un réseau social à l'encontre d'un camarade de classe,
  • le sexting non consenti : le fait de diffuser sur les réseaux sociaux, une image à caractère privé et intime sans le consentement de la victime.

Le harcèlement se fonde sur le rejet de la différence et sur la stigmatisation de certaines caractéristiques, telles que :

  • L'apparence physique (poids, taille, couleur ou type de cheveux) ,
  • Le sexe, l'identité de genre (garçon jugé trop efféminé, fille jugée trop masculine, sexisme), orientation sexuelle ou supposée ,
  • Un handicap (physique, psychique ou mental) ,
  • Un trouble de la communication qui affecte la parole (bégaiement/bredouillement) ,
  • L'appartenance à un groupe social ou culturel particulier ,
  • Des centres d'intérêts différents.

Le harcèlement à l'école prive de nombreux enfants et jeunes du droit fondamental à l'éducation. Les conséquences sont dévastatrices comme la chute des résultats scolaires, l'abandon scolaire ainsi que les problèmes de santé physique et mentale.

Les risques de harcèlement sont plus grands en fin d'école primaire et au collège.

Les conséquences du harcèlement à court, moyen et long termes peuvent être graves tant pour les victimes que pour les auteurs :

  • Décrochage scolaire voire déscolarisation (des études montrent que la peur des agressions expliquerait 25% de l'absentéisme des collégiens et lycéens) ,
  • Désocialisation, anxiété, dépression ,
  • Somatisation (maux de tête, de ventre, maladies) ,
  • Conduites autodestructrices, voire suicidaires.

La lutte contre le harcèlement scolaire, une priorité ministérielle

Le ministère de l'Éducation Nationale de la Jeunesse et des Sports place depuis 2011, la prévention et la lutte contre le harcèlement entre élèves, en tête des priorités, en déployant une politique publique volontariste et ambitieuse.

Numéros nationaux

Elèves, parents, professionnels, appelez le 3020 (service et appel gratuits)

Organisation d'événements pour sensibiliser largement

  • Journée Nationale NAH (Non Au Harcèlement) :  le 1er jeudi de novembre
  • Concours NAH en partenariat avec la MAE : informations sur le site Eduscol

Des référents "prévention et lutte contre le harcèlement entre élèves"

  • Ligne NAH (académie de Lyon) : 0800 409 409
  • Les référents départementaux sont au nombre de trois par département. Dès lors qu'ils ont connaissance d'une situation de harcèlement (appel sur le 3020, sur la ligne académique ou suite à un courrier aux services académiques) :
    • Ils prennent contact avec l'appelant ou l'expéditeur du courrier,
    • Informent le chef d'établissement, l'IEN ou le directeur d'école,
    • Supervisent ou délèguent le traitement des situations de harcèlement,
    • Assurent le suivi du traitement des situations de harcèlement.
  • De nombreux partenariats : MAE, You Tube, e-Enfance,Rose Carpet, l'école des parents et des éducateurs, les petits citoyens, les francas, ...

L'article 5 de la loi pour une École de la confiance inscrit le droit à une scolarité sans harcèlement dans le code de l'éducation. Cette disposition donne une assise légale aux nombreuses actions menées par le ministère pour combattre ce fléau, et envoie à l'ensemble de la communauté éducative un signal fort visant à amplifier la mobilisation contre le harcèlement entre élèves.

Les mesures prises au sein des établissements face au cyber-harcèlement 

  • la mesure d'interdiction du téléphone portable dans les écoles et les collèges,
  • le renforcement de l'éducation aux médias,
  • une grande sensibilisation à l'usage réfléchi et raisonné des réseaux sociaux,
  • la formation des adultes.

L'académie de Lyon mobilisée sur la formation des adultes et des élèves

Une équipe de cinquante formateurs spécifiquement dédiés à la prévention du harcèlement, accompagnent la communauté éducative dans la compréhension du phénomène et l'organisation de la prise en charge des situations. Des formations sont également proposées dans le cadre de la formation continue des enseignants.
Les équipes sont notamment formées à une prise en charge des situations selon la méthode de la préoccupation partagée et au développement de la médiation par les pairs.

Des élèves engagés comme acteurs de prévention. Le dispositif des élèves ambassadeurs contre le harcèlement et le programme « sentinelles et référents » trouvent un écho très positif dans la communauté scolaire. Chaque année, de nouveaux élèves s'engagent dans ces formations. En terme de prévention, leur impact sur les autres élèves est très efficace. De plus par les actions qu'ils conduisent et les postures qu'ils adoptent dans le cadre de cet engagement, ils développent des compétences psycho-sociales comme l'empathie, la confiance en eux, la négociation et l'argumentation.

 Ambassadeurs lycéens contre le harcèlement

L’académie de Lyon organise des journées de formations d’élèves ambassadeurs co-animées par des adultes et des élèves. Depuis 2017, quatre-vingt-dix établissements ont bénéficié de cette formation soit 246 élèves ambassadeurs contre le harcèlement et 157 adultes pour les accompagner dans leurs projets.
Cette année 2020/2021, le contexte sanitaire n’a pas permis l’organisation de la journée académique de formation. Afin de permettre que cette formation se déroule localement au sein des établissements, ceux-ci ont été destinataire d’outils pour les accompagner dans la mise en œuvre :

Le dispositif Sentinelles et Référents

Le programme sentinelles et référents s’inscrit dans la convention de partenariat pour la promotion de la santé à l’école et éducation pour la santé, entre l’Agence Régionale de Santé et les trois rectorats de la région académique AURA. Depuis 2016, vingt-cinq établissements ont été formés (225 élèves sentinelles et 150 adultes référents).
Eric Verdier, responsable du pôle Discrimination Violence et Santé à la SEDAP est en charge de cette formation. Le 7 décembre 2020 il est intervenu dans le cadre d’une webconférence organisée par la fédération de parents d’élèves, FCPE Bergier Mouton (St Genis Laval).
Accéder au replay de la conférence